L’Agence française de lutte contre le dopage (1/2)

Comment effectuer des contrôles ? avec Michel Rieu
Le centre de prévention de lutte contre le dopage (CPLD) s’est transformé en Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) depuis juin 2006, avec une grande nouveauté : la possibilité d’effectuer des contrôles. Comment procèdent-ils ? Quelles sont les disciplines concernées ? Réponses avec Michel Rieu, conseiller scientifique de l’Agence.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : PDM226
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pdm226.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1323-L-Agence-francaise-de-lutte-contre-le-dopage-1-2.html
Date de mise en ligne : 11 mars 2007


Michel Rieu, conseiller scientifique  à l’Agence française de lutte contre le dopage.
Michel Rieu, conseiller scientifique à l’Agence française de lutte contre le dopage.

EPO, anabolisants, testostérone, hormone de croissance, tous ces produits dopants entachent les valeurs du sport.
Mais le dopage touche aussi les sportifs du dimanche, et les enfants. Preuve en est avec les études des docteurs Roland Jouvent et Patrick Laure : en France et à l’étranger, 4 à 5 % des enfants en âge scolaire avouent spontanément s’être déjà dopés et plus de 10 % déclarent prendre des médicaments pour améliorer leurs performances. (Étude réalisée en 2005 auprès des élèves pratiquant un sport à l’Union Nationale du Sport Scolaire / UNSS).
Il ne s’agit pas de produits lourds, mais de compléments alimentaires, d’excitants, de salbutamol (prescrit pour les asthmatiques), ou encore de codéine... Des produits qui semblent inoffensifs et pourtant interdits, et qui surtout, trahissent une conduite dopante (parfois favorisée par les parents eux-mêmes).

L’AFLD intervient dans ces deux facettes du sport : amateur et professionnel. Indépendante vis-à-vis du gouvernement, et des fédérations sportives, elle réalise désormais des contrôles, inopinés ou non, sanctionne, et réalise un long travail de prévention.

L’Agence française de lutte contre le dopage est composée en partie, de scientifiques, (membres de l’académie de médecine, des sciences, et de pharmacie). A leurs côtés, siègent des juristes, un membre du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE), un représentant du mouvement olympique, un sportif de haut niveau, ainsi qu’un membre de l’académie vétérinaire (en matière de dopage animal pour les compétitions équestres essentiellement).

La deuxième émission sur L’Agence française de lutte contre le dopage vous propose de faire un point sur la recherche dans la lutte contre le dopage. Pour l’écouter, cliquez ici !

Michel Rieu est conseiller scientifique auprès de l’Agence française de lutte contre le dopage. Professeur des universités (Université Paris V, René Descartes), ancien chef du service d’explorations fonctionnelles et de physiopathologie de l’exercice à l’hôpital Cochin, il est spécialiste du Sport et du Dopage en France.

En savoir plus sur :
- L’Agence française de lutte contre le dopage
- L’Académie des sciences
- L’Académie nationale de médecine
- L’Académie de pharmacie
- L’Académie vétérinaire
- Le CCNE, Conseil consultatif national d’éthique






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires