Stress réplicatif et inflammation : comprendre leurs liens pour lutter contre le cancer

Par Flavie Coquel, lauréate d’un prix “Grandes avancées françaises en biologie” décerné par l’Académie des sciences et la Fondation Mergier Bourdeix
L’étude d’une protéine dénommée SAMHD1 a conduit Flavie Coquel et les équipes de recherche avec lesquelles elle collabore à dégager des résultats utiles dans la lutte contre plusieurs maladies, en particulier le cancer. Cette protéine, qui protège les cellules d’une infection par le VIH, connaît parfois des mutations entraînant une inflammation chronique, à l’origine du syndrome d’Aicardi-Goutières. Les recherches de Flavie Coquel visent à mieux cerner le rôle exact de SAMHD1 dans une situation particulière, celle du stress réplicatif qui survient lorsque la réplication de l’ADN au niveau cellulaire rencontre des obstacles. L’absence de SAMHD1 génère de l’inflammation qui pourrait jouer un rôle central dans le développement des tumeurs cancéreuses. Ces recherches pourraient ainsi conduire à faire évoluer les chimiothérapies et à les combiner davantage à l’immunothérapie.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : atp37
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/atp37.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 18 novembre 2019

Pour aller plus loin

- Projet de recherche « Maintien de l’intégrité du génome au cours de la réplication » de l’équipe de Philippe Pasero à l’Institut de génétique humaine de Montpellier, dans laquelle Flavie Coquel a réalisé sa thèse.

- Projet de recherche « Innate Immunity » du laboratoire d’Andrea Ablasser à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne qui accueillera prochainement Flavie Coquel en post-doctorat.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires