« Des taux d’intérêt nuls ou négatifs peuvent-ils faciliter l’investissement ? »

Dans cette nouvelle chronique, Jacques de Larosière, ancien gouverneur de la Banque de France et membre de l’Académie des sciences morales et politiques met en garde contre la tentation de maintenir indéfiniment la politique de taux zéro, voire négatifs, mise en place après la crise de 2007-2008. En effet, sur la longue durée, cette politique peut générer des effets extrêmement néfastes. D’une part, elle risque de dispenser les États d’ajuster leurs politiques budgétaires en rendant indolore le gonflement de la dette par l’accumulation des déficits. D’autre part, elle agit aussi comme une “une trappe à liquidité”, dissuadant les investissements, si bien que son effet sur le dynamisme économique devient alors inverse à celui recherché.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : cef503
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/cef503.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 17 juin 2019





© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires