Carlos Valiente Noailles, admirateur de Proust, ami de Borges

Merveilleux francophiles argentins n° 6
Suite de la série consacrée aux francophiles d’Argentine, animée par Axel Maugey : découvrez Carlos Valiente Noailles, un admirateur de Proust et un ami de Borges, lequel fut lancé en France par Roger Caillois, de l’Académie française.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : SAV207
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/sav207.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1137-Carlos-Valiente-Noailles-admirateur-de-Proust-ami-de-Borges.html
Date de mise en ligne : 9 novembre 2006

Dans cette émission, Axel Maugey, auteur d’un essai intitulé Les élites argentines et la France (Paris, Editions de l’Harmattan, 2004), présente Carlos Valiente Noailles, qui fut un admirateur de Marcel Proust et un ami de Jorge Luis Borges.

Avocat de formation, Carlos Valiente Noailles est à la fois président de la fondation Navarro Viola et directeur de la Continental, une compagnie d’assurances prestigieuse. Outre son diplôme d’avocat, cet homme brillant, éclectique, a obtenu deux doctorats l’un en droit et sciences sociales, l’autre en anthropologie sociale et ethnologie. Cette dernière thèse s’intitule Les sexes chez les Kua du Centre, du Sud et de l’Est de la réserve centrale du Kalahari, relations, différences et complémentarités.

Cet homme bon chic, bon genre, n’a pas hésité à aller vingt fois sur le terrain en Afrique. Lui et ses équipes ont pris plus de 50.000 photographies anthropologiques. Ce qui ne l’empêche pas de relire de temps à autre A la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

La rencontre chez Borges

Jorge Luis Borges (1899-1986).
Jorge Luis Borges (1899-1986).

Son amour pour la civilisation française et la vie de l’esprit est impressionnant. Dans cette émission, Axel Maugey relate comment Carlos Valiente Noailles raconte l’une des visites au domicile de Borges, qu’on surnomme le "fabuleux aveugle de Buenos Aires", l’écrivain doté d’une mémoire phénomènale.

En France, rappelle Carlos Valiente Noailles, ce n’est nul autre que Drieu La Rochelle qui lança Borges. Par la suite, c’est Roger Caillois (élu à l’Académie française le 14 janvier 1971, décédé en 1978)qui s’acharne à faire connaître ses Contes métaphysiques.

Convaincu du peu de réalité du monde "l’homme libre" comme l’appelait Octavio Paz, le fameux écrivain mexicain, Borgès fut un grand poète baroquisant, une extraordinaire machine à fabriquer des songes et des récits. Celui que l’on a nommé aussi "l’homme de Buenos Aires" a laissé des livres précieux comme l’Aleph et Labyrinthes.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires