L’université d’entreprise

Avec Bertrand Collomb, membre de l’Académie des sciences morales et politiques (1/4)
Découvrez dans cette émission, les universités d’entreprise, structures d’éducation et d’accompagnement du changement au sein des entreprises. L’expression qui les désigne est sujette à interprétation alors que le phénomène né aux États-Unis, se répand sur les cinq continents. Le point sur le sujet avec Bertrand Collomb qui a dirigé le groupe Lafarge et Annick Renaud-Coulon, présidente de Global CCU.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : PDM601
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pdm601.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida10126-L-universite-d-entreprise.html
Date de mise en ligne : 27 janvier 2013

En quoi consistent les universités d’entreprises ? Combien en existe-t-il en France ? Est-ce un phénomène récent ? Annick Renaud-Coulon experte mondiale des universités d’entreprise, les corporate universities, auteur de la première étude mondiale sur le sujet et présidente de Global CCU (Globlal Council of Corporate Universities) et, l’académicien Bertrand Collomb, qui a été de 1975 à 2007, président du Conseil d’administration du groupe français des matériaux de construction Lafarge (leader mondial dans son secteur), apportent tous les deux leur éclairage sur ce phénomène.

Bertrand Collomb, ardent défenseur du développement durable, est également membre de l’Association française des entreprises privées. Il est l’auteur de Plaidoyer dans l’entreprise en collaboration avec Michel Drancourt (2010) et de L’entreprise humainement responsable écrit avec le frère Samuel Rouvillois (2011) parmi ses ouvrages.

Bertrand Collomb, Canal Académie, 9 janvier 2013
Bertrand Collomb, Canal Académie, 9 janvier 2013
© MDL/Canal Académie

Membre de l’Institut, au sein de l’Académie des sciences morales et politiques, il a été élu le 10 décembre 2001 dans la section Économie politique, Statistiques et Finances au fauteuil laissé vacant par le décès de Gaston Desfossé. Il siège dans cette section avec Yvon Gattaz, Jean Tirole, Jean-Claude Casanova, Michel Pébereau, Michel Albert, Marcel Boiteux et Pierre Bauchet.
Bertrand Collomb est président de l’Académie des sciences morales et politiques pour l’année 2013. Il préside, à ce titre l’ensemble des séances académiques de son académie pour l’année en cours et en choisit le thème annuel de réflexion. Chaque année en effet, le nouveau président, au côté du Secrétaire Perpétuel, actuellement Xavier Darcos, choisit le thème sur lequel l’Académie se réunit tous les lundis au cours de sa séance hebdomadaire. Le capitaine d’industrie a opté pour "La France dans le monde" : un thème assez large décliné en plusieurs séries, des aspects géopolitiques, économiques, avec le rôle des entreprises françaises mondiales et puis l’attitude des Français face aux problèmes mondiaux.
L’émission présente le regard d’une experte et d’un grand capitaine d’industrie.

Qu’est-ce qu’une université d’entreprise ?

Pour Annick Renaud-Coulon, l’université d’entreprise est une structure éducative interne aux entreprises, quelque soit leur taille. En général, cela concerne plutôt des grandes entreprises mais on en trouve aussi dans les moyennes et petites entreprises. Structures éducatives internes au sein des entreprises qui ont comme vocation d’aider à mettre en œuvre les stratégies d’affaire de l’entreprise et à fédérer autour de la culture, de l’identité et de la marque de l’entreprise. Elles ne sont pas des centres de formation. Généralement les universités d’entreprise n’ont pas de personnalité morale. Elles sont souvent des structures au sein de la structure de l’entreprise. Certaines ont été instituées avec une personnalité morale mais elles ne sont en aucun cas un établissement d’enseignement supérieur au sens juridique du terme.

Les universités d’entreprise offrent par exemple des programmes de formation au leadership. Ces derniers ne conduisent pas à un diplôme spécifique mais donnent aux cadres qui vont le suivre "un plus" dans l’évolution de leurs compétences et de leur leadership. Une université d’entreprise est en fait composée d’un certain nombre de programmes articulés les uns avec les autres en cohérence avec les stratégies et les objectifs d’entreprise.

Bertrand Collomb précise que les entreprises ont eu traditionnellement des centres de formation. Quand elles ont créé une université d’entreprise c’était avec l’idée de faire quelque chose de plus global, moins accès sur un campus mais accès sur un système, permettant pour l’ensemble de l’entreprise d’assumer des missions de formation et d’éducation.

L’idée des universités d’entreprise est née aux États-Unis où General Electric, dès 1956 avait déjà créé une université semblable. L’idée connaît un franc succès surtout dans les années 1980. Dans un pays ou l’université est très prestigieuse, la création en interne d’une université au sein de l’entreprise pouvait apparaître comme une solution. Motorola a ainsi créé Motorola university dans les années 1980. Leur objectif de départ est de développer les valeurs de l’entreprise, ses principes et ses stratégies de manière plus cohérente. L’entreprise cherche à ce que ses cadres et ses collaborateurs avancent au même rythme et dans le même esprit pour mieux défendre leur entreprise.
En France, l’université renvoie à la recherche scientifique et universitaire. La conception d’université d’entreprise n’évoque pas forcément la même chose que dans la culture anglo-saxonne qui domine les entreprises dans le cadre de la mondialisation. Dans la langue française, l’université renvoie à une ancienne tradition. Cela explique peut-être que le phénomène se soient moins répandu. Annick Renaud-Coulon et Bertrand Collomb apportent leur vision de ces universités spécifiques et les raisons de cette situation paradoxale car en France, la formation continue a joué un grand rôle comme le rappelle Bertrand Collomb. L’académicien raconte l’histoire de l’université d’entreprise du Groupe Lafarge qu’il a créé en 2003 à un moment spécifique.

C’était à un moment ou je venais de faire une très grosse acquisition qui nous a rendu leader mondial dans notre secteur. Plus de 50% des collaborateurs avaient moins de 5 ans d’ancienneté (il y avait donc un besoin de fédérer) et il y avait en plus un changement de génération. Je préparais la nouvelle génération qui se mettait en place. Il y avait eu un grand effort appelé Leader for tomorrow qui avait pour but de mettre toute l’entreprise en phase sur les objectifs des 20 ans à venir. Il fallait un outil permanent pour assurer cette mise en tension de l’ensemble du système vers les objectifs de l’entreprise.

Annick Renaud-Coulon, Canal Académie, janvier 2013
Annick Renaud-Coulon, Canal Académie, janvier 2013
© MDL/Canal Académie

Annick Renaud-Coulon et Bertrand Collomb font une différence très nette entre "centre de formation" et "université d’entreprise". Pour eux, Les universités d’entreprise sont des espaces de communication et d’apprentissage, voire des espaces de culture pour l’entreprise, dans la mesure où ils sont des lieux de pouvoir et d’influence souvent très proches du PDG.

Annick Renaud-Coulon précise : dans nos grandes entreprises, il y a des centres de formation dans lesquels les gens apprennent leur métier. Ils sont mis en situation en salle avec des formateurs et il faut qu’ils continuent à se développer. Un centre de formation est un lieu où l’on s’occupe de l’employabilité des personnes, de leur efficacité, de leurs parcours personnel, c’est extrêmement important. Le centre de formation est centré sur l’individu et se préoccupe du champ humain et social. L’université d’entreprise est chargée de travailler sur l’intelligence collective. Collectivement l’entreprise donne l’opportunité à ses salariés et aussi aux parties prenantes externes, de suivre les stratégies d’affaire, elle aide par le biais de l’université d’entreprise à développer l’efficacité collective. On travaille sur les équipes. Elles ont aussi pour vocation de fédérer autour de la culture.

Pour Bertrand Collomb, les entreprises leaders ont besoin d’un outil comme celui des universités d’entreprise pour maintenir leur leadership.

À qui s’adressent les offres éducatives de ces universités d’entreprise ? Aux cadres, aux autres salariés du groupe ? Qu’en pensent les salariés qui ont bénéficié de ces offres éducatives ? Est-ce positif ou négatif pour l’entreprise ? Quels sont les défis qu’elles entendent relever ? Sont-elles diplômantes ? Quel rôle l’Internet peut-il jouer dans l’évolution des universités d’entreprises ? Quelles valeurs défendent-elles, en fait ?

Pour en savoir plus

- Bertrand Collomb sur le site de l’Académie des sciences morales et politiques
- Annick Renaud-Coulon, expert mondial des corporate universities, auteur de la première étude mondiale sur le sujet, présidente du Club Européen des Universités d’entreprise, Chairman de GlobalCCU, the Global Council of Corporate Universities, membre de l’Advisory Board du CLO Summit India
- Global CCU

Cette émission s’inscrit dans une série consacrée aux universités d’entreprise : "Les Universités d’entreprises par ceux qui président à leur destinée". Elle en est le premier volet et traite de manière générale du sujet. Les prochaines émissions réuniront pour chacune d’entre elle, le dirigeant d’une université d’entreprise d’un grand groupe et Annick-Renaud-Coulon.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires