La ponctuation ou l’art d’accommoder les textes

Avec Olivier Houdart et Sylvie Prioul
Des moines copistes aux "chateurs", il n’y a qu’un pas ! Les deux auteurs de "La ponctuation ou l’art d’accommoder les textes", reviennent sur l’histoire des points, d’interrogation, d’exclamation et même de point et virgule ! Ils évoquent aussi les derniers nés restés au fond du tiroir, tels que l’interrobang ou le point d’ironie !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : PAG237
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag237.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1298-La-ponctuation-ou-l-art-d-accommoder-les-textes.html
Date de mise en ligne : 2 mars 2007


Sylvie Prioul et Olivier Houdart. © Seuil
Sylvie Prioul et Olivier Houdart. © Seuil

Les pionniers de la ponctuation seraient les responsables successifs de la grande bibliothèque d’Alexandrie au IIIe et IIe siècle avant JC... Trois grammairiens (Zénodote / Aristophane / Aristarque) ont inventé des accents, des divisions en chapitres et surtout, les trois premiers signes de ponctuation (le point en haut, le point médian et le point en bas)
À la deuxième place du podium, c’est le point d’interrogation, qui fait son apparition au IXe siècle.
Suivi quelques siècles plus tard par le point d’exclamation, inventé à Florence, en plein période de la Renaissance !

Depuis le XVIIe siècle, nos signes de ponctuations restent inchangés. seule la vie du point-virgule semble menacée... mais les correcteurs veillent à ce qu’ils ne disparaissent pas des articles.

Dans les années 1960, (période correspondant à l’essor de l’Oulipo, mouvement littéraire créé par Raymond Queneau et Georges Perec), apparaissent de nouveaux signes... qui ne firent malheureusement pas long feu :
- L’interrobang, créé par un publicitaire américain, était un mélange de point d’interrogation et d’exclamation
- L’écrivain français Hervé Bazin, avait mis au point quant à lui le point d’ironie, le point d’acclamation et le point d’amour.
- Quant aux auteurs Olivier Houdart et Sylvie Prioul, ils se sont plus à rêver à un "point de dépit mêlé de tristesse" !

La ponctuation a encore de beaux jours devant elle ! La preuve avec les "smileys" (ou "binette" en québécois). Couramment utilisées dans les mails et sur les "chats", les binettes miment une émotion :
-  :-)
-  :-(

Pour en savoir plus : La ponctuation : Ou l’art d’accommoder les textes

Olivier Houdart, Sylvie Prioul, La ponctuation ou l’art d’accommoder les textes, éditions du Seuil, avril 2006.
Olivier Houdart, Sylvie Prioul, La ponctuation ou l’art d’accommoder les textes, éditions du Seuil, avril 2006.

- Olivier Houdart est correcteur au Monde.fr. Il alimente en compagnie de sa collègue Martine Rousseau, Le blog des correcteurs du Monde, Langue sauce piquante .
Ecoutez ici l’émission l’Académie des blogs, consacrée à ce blog épicé !

- Sylvie Prioul est secrétaire de rédaction au Nouvel Observateur. Avec sa collègue, elle tient à jour Les Zakouski du jeudi , un blog qui traite de "l’actualité des mots".

La ponctuation : Ou l’art d’accommoder les textes






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires