Quand manioc et fourmis font bon ménage !

avec Doyle McKey, lauréat du prix Terra Ficaria de la Fondation Yves Rocher
Le prix scientifique Terra Ficaria de la Fondation Yves Rocher, a été remis à Doyle McKey, professeur texan d’écologie et de biologie évolutive à l’université Montpellier 2. Ce prix récompense ses travaux sur la manière d’entretenir la diversité génétique chez les plantes, afin de préserver leur "potentiel adaptatif". Exemple avec le manioc chez les Améridiens... Autour de cette plante, tout un microcosme s’établit... Explications passionnantes de Doyle McKey !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : ECL230
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ecl230.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1220-Quand-manioc-et-fourmis-font-bon-menage.html
Date de mise en ligne : 28 janvier 2007


Racines de manioc.
Racines de manioc.

Le manioc est une plante domestiquée en Amazonie par les Amérindiens, depuis plus de 8000 ans ! Il est la base de l’alimentation (matin, midi et soir) d’un demi-milliard de personnes dans la ceinture intertropicale. Le manioc fait partie des nombreuses plantes domestiquées propagées par les cultivateurs par voie clonale (par bouture).

Le manioc est râpé...
Le manioc est râpé...
...chauffé, transformé en farine, il devient propre à la consommation.
...chauffé, transformé en farine, il devient propre à la consommation.

Or, si la propagation se fait uniquement par bouture, si elle n’est pas sexuée, la diversité génétique de la population de plantes diminue à chaque génération. La population devient alors de plus en plus simple et uniforme. Cette perte de diversité met les plantes en péril, car leur « potentiel adaptatif » (leur capacité à s’adapter en cas de sécheresse ou maladie) s’amenuise. Des famines pourraient alors très rapidement survenir...

Mais un mystère demeure chez les Amérindiens...Eux qui utilisent les boutures depuis des millénaires, ne voient pas la diversité génétique de leur manioc faiblir, bien au contraire ...Pourquoi ? La réponse se trouve chez nos amies les fourmis... !

Les fourmis sèment les graines de manioc.
Les fourmis sèment les graines de manioc.
Les graines, enfouies profondèment dans le sol, dans les nids de fourmis, remontent grâce aux pluies. Quelques semaines plus tard, des plantules de manioc sortent de terre.
Les graines, enfouies profondèment dans le sol, dans les nids de fourmis, remontent grâce aux pluies. Quelques semaines plus tard, des plantules de manioc sortent de terre.

Doyle McKey nous fait le récit passionnant de ses recherches en Guyane.

Quelques mots sur Doyle McKey :

Doyle McKey est professeur à Montpellier 2 à l’université mixte de recherche au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive.
Doyle McKey est professeur à Montpellier 2 à l’université mixte de recherche au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive.

Titulaire d’un premier diplôme de gestion de la faune, Doyle McKey s’est ensuite sépcialisé en biologie tropicale.
Il a commencé sa carrière de professeur à l’université de Bâle, en Suisse, où il enseignait l’écologie et les interactions entre plantes et animaux. Doyle McKey s’est ensuite retourné aux Etats-Unis pendant 9 ans, avant d’arriver en France en 1995 à l’université de Montpellier 2, pour enseigner l’écologie et la biologie évolutive.

Quelques mots sur la fondation :

Depuis 2004, le prix scientifique Terra Ficaria de la fondation Yves Rocher, encourage les scientifiques à se focaliser sur les recherches dans le domaine végétal.
Le prix « Terra Ficaria » a été baptisé en l’honneur d’une petite plante, la ficaire, qui fit le succès des laboratoires Yves rocher.
Il récompense un travail portant sur une plante et sur ses effets positifs pour la société humaine.Recherches fondamentale et appliquée sont primées quand elles débouchent sur le développement durable.
Ce prix, d’une dotation de 20 000 euros est attribué par un jury scientifique, réunis sous l’égide de l’Institut de France.

En savoir plus sur :
- Doyle McKey
- Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, CEFE
- La fondation Terra Ficaria






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires