Paul Claudel : la mémoire entretenue

par son petit-fils François Claudel
François Claudel, petit-fils de Paul Claudel, entretient la mémoire de son grand-père en faisant vivre son oeuvre. Il évoque le poète et le diplomate qui vécut dans de nombreux pays, notamment en Chine et au Japon. Comme ambassadeur de France, Paul Claudel séjourna à Tokyo de 1922 à 1928.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : HAB505
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab505.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3786-Paul-Claudel-la-memoire-entretenue.html
Date de mise en ligne : 30 novembre 2008


François Claudel est né à New York en 1944. Il habita plusieurs pays au gré des postes diplomatiques successifs qu’occupa son père et de ceux où il sera lui-même par la suite envoyé en mission. Avant de devenir fonctionnaire international aux Nations Unies à New York, il vivra donc en Belgique, en Italie, au Maroc, en Allemagne et en France.

Portrait de Paul Claudel par Jean Bernard
Portrait de Paul Claudel par Jean Bernard

Il a aussi œuvré au sein d’une association européenne de langues, dans l’esprit d’une coopération active entre tous ses membres.

Passionné d’art (théâtre, sculpture, musique), il organise tournées, expositions et conférences, pour mieux faire connaître la vie et l’œuvre de Paul Claudel, cet écrivain de génie, qui fut élu à l’Académie française le 4 avril 1946 (à presque 80 ans), au fauteuil précédemment occupé par Louis Gilet. Son successeur sera Wladimir d’Ormesson.


Explorateur et conquérant littéraire de l’Extrême-Orient

Très tôt, Paul Claudel rêve d’une œuvre qui serait un univers de remplacement, une planète sur laquelle on pourrait mieux vivre. Poète démiurge, il est aussi l’explorateur littéraire de Connaissance de l’Est (traité philisophico-poétique), qui dévore la Chine des yeux et ne veut rien perdre de la « cérémonie » de la journée. François Claudel, avec l’enthousiasme qui le caractérise, prend un immense plaisir à nous parler de ce grand-père venu de l’Occident et qui recompose, au fil d’une œuvre grandiose, les paysages et les villes de la Chine et du Japon.

Paul Claudel au Japon
Paul Claudel au Japon

Cette image de conquérant colle à Claudel, parti pour éclairer les routes complexes du monde. Mais aussi influencé par les meilleures traditions grecques et anglaises, comme espagnoles et japonaises. On oublie souvent ce qu’il doit au théâtre Nô japonais. Influences que l’on retrouve dans son Livre de Christophe Colomb, où le thème du conquérant est dédoublé. Tête d’Or jeune et Tête d’Or vieux s’observent et s’apostrophent sous la forme de deux Christophe Colomb, l’un naviguant vers l’Asie imaginale - songez au Partage de Midi -, l’autre vers l’Amérique, vaste pays où Claudel donnera, comme on ne le sait pas toujours, 180 conférences.

Présentation des lettres de créances de Paul Claudel au Palais impérial de Tokyo
Présentation des lettres de créances de Paul Claudel au Palais impérial de Tokyo
François Claudel, petit-fils de Paul Claudel
François Claudel, petit-fils de Paul Claudel

Nul doute, comme le rappelle François Claudel, que son grand-père est l’écrivain de sa génération le plus profondément ancré dans le XXe siècle. C’est un homme complet.
Cet explorateur littéraire ne conquiert pas l’Asie par les armes. Il la hume, la tâte avec ses pieds, avec ses yeux scrutateurs. L’œuvre de Claudel se présente comme une réserve d’oxygène, dans laquelle on pourra longtemps puiser.

- Découvrez et achetez l’intégrale de la pièce Le Soulier de satin de Paul Claudel en coffret DVD édité par la Copat :

- http://www.copat.fr/le-soulier-de-satin.html






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires