Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Godefroy de Bouillon

Premier souverain franc de Jérusalem
Qui était vraiment Godefroy de Bouillon ? Pourquoi prit-il la direction de la Croisade et pourquoi refusa -t-il le titre de premier roi chrétien de Jérusalem ? Jean-Pierre Dickès trace ici un portrait original de ce grand personnage de l’Histoire du XI ème siècle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : HIST235
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist235.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1462-Godefroy-de-Bouillon.html
Date de mise en ligne : 3 juin 2007




Que sait-on réellement de Godefroy de Bouillon et de quelles sources dispose-t-on pour dresser de lui un portrait aussi exact que possible ? C’est à cette tâche que s’est attelé le Dr Jean-Pierre Dickès, passionné par l’Histoire des personnages de son Boulonnais natal, membre de la Commission d’Histoire et d’Archéologie du Pas de Calais.

Godefroy est né à Boulogne vers 1060 et son château de Bouillon se trouve dans les Ardennes. Il est le fils d’Eustache de Boulogne, dit Eustache aux Grenons (à cause de ses moustaches) et d’Ide de Lorraine, comtesse de Boulogne (nièce du pape Etienne IX). Godefroy est duc de Basse-Lorraine. Son frère Baudouin sera lui aussi roi franc à Jérusalem.

Vitrail représentant Godefroy de Bouillon, Cathédrale de Boulogne sur Mer

Voilà pour les données biographiques rapidement résumées par Jean-Pierre Dickès qui s’attarde sur le profil psychologique du chef de la Croisade, la première, lancée en 1095 par le pape Urbain II et sur les raisons qui ont fait de lui le chef de cette croisade. Sont alors évoqués les débuts de l’histoire du royaume franc de Jérsusalem. Une histoire qui durera près de deux siècles.

Lors de la prise de Jérusalem, le 15 juillet 1099, Godefroy de Bouillon se rendit immédiatement en procession vers le Saint-Sépulcre après s’être défait de ses habits de soldat et de ses armes. Il était accompagné de Chrétiens de Jérusalem qui portaient leurs reliques. Il s’agissait d’indigènes grecs et syriaques qui s’étaient terrés durant le siège de la ville, l’avaient fui ou avaient été mis hors de la ville par les Arabes. Pendant ce temps, les croisés mettaient la ville à sac, se livrant à un carnage épouvantable... Massacre inutile et faute politique majeure. Selon l’historien de la première croisade, Guillaume de Tyr, Godefroy de Bouillon refusa de se faire couronner d’un diadème d’or et de pierreries, ne voulant pas porter une riche couronne, là où le Christ avait porté une couronne d’épines. De nature humble mais de tempérement guerrier, très pieux (ses compagnons d’armes lui en faisaient reproche), Godefroy se considérait comme un seigneur laïc chargé de la défense de terres ecclésiastiques. De Jérusalem, Godefroy envoya à sa mère, Ide de Boulogne (qui sera canonisée) de précieuses reliques.

On ne sait comment il mourut, peut-être empoisonné... En médecin qu’il est, Jean-Pierre Dickès ne pouvait manquer de s’interroger sur cette hypothèse.
Un an après la prise de Jésusalem, Godefroy s’éteignit, le 11 juillet 1100. Il fut enterré dans l’église du Saint-Sépulcre près du tombeau du Christ. Mais au XIX ème siècle, son tombeau est détruit... On a cependant une idée de ce qu’il était car la crypte de la cathédrale de Boulogne en possède une copie.

Pour mieux connaître Sainte Ide de Boulogne, mère de Godefroy de Bouillon, écoutez : Sainte Ide de Boulogne : mère de Godefroy de Bouillon

L’ouvrage de Jean-Pierre Dickès consacré à Ide de Boulogne est paru aux éditions de Paris. Vous pouvez l’acheter sur le site Amazon.fr






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires