Accueil 

Rechercher

Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

A savoir

18 septembre

« Le travail indépendant : une alternative au salariat ?” Communication de M. Bernard Martinot, économiste spécialiste du marché du travail et directeur général adjoint des services de la région Ile-de-France. En savoir plus : www.asmp.fr.

Résultats de la recherche

l oreille aux aguets





Marguerite Yourcenar par Jean-Denis Bredin, de l’Académie française

Lecture du discours de Jean-Denis Bredin, son successeur à l’Académie
Lecture, par Fernand Guiot, de l’essentiel du discours de l’éloge rendu à Marguerite Yourcenar par Jean-Denis Bredin, qui fut son successeur à l’Académie française.
mardi 14 mars 2006 - réf. hab019

Proche et lointaine : Jeanne d’Arc

par Philippe Contamine
Jeanne d’Arc - communication de Philippe Contamine prononcée en séance publique devant l’Académie des sciences morales et politiques le lundi 23 juin 2003.
samedi 1er janvier 2005 - réf. es007

Grands prix et concours

de l’Institut de France.
Retransmission de la séance solennelle de remise des Grands Prix de l’Institut de France sous la Coupole de l’Institut le mercredi 15 juin 2005.
samedi 1er janvier 2005 - réf. cou003

Liberté de la presse : le paradoxe français

par Henri Pigeat
Reportage sur la conférence de presse tenue le mardi 2 mars 2004 au Centre d’Accueil de la Presse étrangère. Ecoutez des extraits des interventions d’Henri Pigeat, Président du centre de formation des journalistes, et de Geneviève Guicheney, modératrice à France Télévisions et Correspondant de l’Institut.
samedi 1er janvier 2005 - réf. pdm001

Pierre Messmer : L’oeuvre utile des Fondations

Le Chancelier de l’Institut de France explique le rôle et l’importance des Fondations abritées par l’Institut de France.
Le mercredi 15 juin 2005, l’Institut de France remettait ses Grands Prix pour la première fois en séance solennelle sous la Coupole. Dans cette émission, Monsieur le Chancelier honoraire Pierre Messmer (1916-2007)revient sur le rôle de l’Institut, véritable Parlement des savants.
samedi 1er janvier 2005 - réf. pdm024

Auschwitz passé commun

la chronique de Geneviève Guicheney
Geneviève Guicheney, Correspondant de l’Institut, s’est rendue à Auschwitz au moment du soixantième anniversaire de l’ouverture des camps de concentration. . Elle en fut bouleversée. Elle relit pour nous l’éditorial qu’elle a écrit pour la Revue Positions et Médias.
jeudi 6 avril 2006 - réf. chr089

Quand Rousseau présentait à l’Académie des sciences sa méthode de notation de la musique

Histoire d’ échec musical...
Jean-Jacques Rousseau, lorsqu’il arrive à Paris, en 1742, n’a qu’une idée en tête : écrire de la musique. Il s’était essayé à l’opéra, avait pris des cours de chant et surtout, espérait faire fortune en fixant de façon originale - du moins selon son avis - la transcription de la musique. Histoire d’un échec musical qui poussera Rousseau vers la littérature !
jeudi 15 juin 2006 - réf. FOC047

Napoléon et l’Europe

Par Jean Tulard, de l’Académie des sciences morales et politiques
Communication de Jean Tulard prononcée en séance publique devant l’Académie des sciences morales et politiques le lundi 9 février 2004.
samedi 1er janvier 2005 - réf. es042

Trotsky, les Trotskistes et la France

par Marc Lazar
Communication du politologue Marc Lazar présentée en séance publique devant l’Académie des sciences morales et politiques le lundi 1er décembre 2003.
samedi 1er janvier 2005 - réf. es019

La dette publique

Chronique Economie et Politique
Les commentaires qui ont accompagné la sortie récente du rapport Pébereau ont remis en pleine actualité le problème de la dette publique de notre pays.
mercredi 15 mars 2006 par Philippe Jurgensen - réf. chr099

La musique au Moyen-Âge : entre oral et écrit

avec Michel Zink, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, professeur au Collège de France
La musique, c’est à la fois de l’oral et de l’écrit, une subtile articulation entre oralité et écriture. La notation des sons, même si elle existait dans l’Antiquité, n’est venue qu’assez tard dans l’histoire de l’écriture occidentale. Michel Zink est professeur au Collège de France où il tient la chaire de littératures de la France médiévale. Il explique comment s’est opérée cette transition entre la transmission orale et les premières œuvres musicales notées.
jeudi 15 juin 2006 - réf. FOC049