Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Politique


Articles

La gauche et le tournevis

La gauche et le tournevis

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Rien de plus simple et de plus indispensable qu’un tournevis dans une maison. Qui en fabrique encore chez nous ? Il existait une entreprise française spécialisée en outillage, Facom, qui avait une petite filiale aux États-Unis. Lorsque la gauche revint aux affaires en 1997, le tournevis Facom avait un coût de revient équivalent, qu’il fût produit en France ou aux États-Unis. Mais après que Lionel Jospin eut instauré les 35 heures et la loi de modernisation sociale, nos prix de revient industriels bondirent. A parité monétaire égale, le tournevis qui revenait à 100 au début du gouvernement Jospin coûtait 120 à la fin, tandis qu’aux États-Unis c’était l’inverse, il avait baissé à 80. Le grand concurrent américain de Facom, Stanley, pouvait donc vendre ses outils sur le marché français à des prix inférieurs de 41%.

dimanche 1er juillet 2012

La France, un pays sous influences ?

La France, un pays sous influences ?

Réflexions avec Claude Revel sur ces groupes qui font pression sur les Etats...
Jean-Louis Chambon reçoit Claude Revel, professeur à Skema Business School, pour traiter d’un sujet dont tant de Français peinent à reconnaître la pertinence : le phénomène d’"influence" exercé par différents groupes de pression et d’intérêts auprès de l’État et des grandes institutions. Une émission qui entend, à travers le regard affûté de Claude Revel, mettre en avant ces "jeux de pouvoirs" intrinsèques à la scène publique et politique.

dimanche 24 juin 2012 - Emission proposée par : Jean-Louis Chambon

Les Grecs préfèrent l'euro

Les Grecs préfèrent l’euro

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Les Allemands avaient prévenu les Grecs : le scrutin du 17 juin 2012 serait un référendum sur l’euro. Et d’ailleurs, pour les chancelleries, les journaux ou les marchés du monde entier, c’était les seules élections qui comptaient en Europe (selon eux, le résultat français était joué depuis la présidentielle). Les Grecs ont certes beaucoup défilé dans les rues mais ils ne sont pas fous : ils ont voté pour l’euro.

dimanche 24 juin 2012

Ras le bol aux PME

Ras le bol aux PME

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Si le « redressement productif » passe par les petites entreprises, créatrices d’emplois, François Hollande va devoir sérieusement remanier sa copie. Elles devaient être sa priorité ; pour le moment, elles sont catastrophées. D’abord parce que le calendrier électoral ajouté à une conjoncture déprimée a tout arrêté depuis trois mois : carnets de commandes en attente et chiffre d’affaires en chute libre. Or le gouvernement leur annonce à la fois des charges supplémentaires et la perspective d’une hausse massive des impôts dès le vote de la loi de finances rectificative en juillet.

mardi 19 juin 2012

Une jeunesse sans avenir ?

Une jeunesse sans avenir ?

La chronique économique de Philippe Jurgensen
Le tout nouveau Président de notre République a fait de la promotion de la jeunesse une partie clef de son programme. Il rejoint sur ce point beaucoup d’économistes et de philosophes, auxquels on se ralliera facilement si on considère ces deux faits : d’une part, ce truisme, "les jeunes sont l’avenir du monde" ; d’autre part, ce constat, qui devient lui aussi banal mais plus triste : frappée par le chômage, par la perte des repères (voyez les analyses sur la « génération Y » qui ne respecte plus les conventions sociales) et par le sentiment d’un recul relativement aux générations précédentes, notre jeunesse est de plus en plus désabusée. Se rallierait-elle à la formule célèbre d’un écrivain d’humeur morose : « la jeunesse ne débouche sur rien ! » ?!

dimanche 10 juin 2012

<i> Le Nouveau Roman de l'Elysée</i> de François d'Orcival de l'Académie des sciences morales et politiques

Le Nouveau Roman de l’Elysée de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques

Récit de trois siècles d’histoires, de madame de Pompadour à Nicolas Sarkozy
Dans cette émission, François d’Orcival, familier de l’Elysée depuis plus de trente ans, nous invite à un voyage dans la grande et la petite histoire de ce palais où se mêlent drames et histoires d’alcôve... L’académicien des sciences morales et politiques excelle à nous conter les heurs et malheurs d’une résidence exceptionnelle.

dimanche 3 juin 2012 - Emission proposée par : Laëtitia de Witt

Mélenchon en grec

Mélenchon en grec

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
On va peut-être avoir une expérience Mélenchon grandeur nature : en Grèce ! Le chaos politique né des élections du 6 mai dernier débouche sur un nouveau scrutin, le 17 juin (même jour qu’en France). Les sondages donnent largement en tête la coalition de la gauche radicale Syriza, autrement dit le Front de gauche. Son leader, Alexis Tsipras, 37 ans, ingénieur de formation et ancien militant communiste, était lundi à Paris pour y rencontrer son homologue Jean-Luc Mélenchon ; il avait rendez-vous le lendemain à Berlin avec les dirigeants de la gauche radicale allemande, Die Linke.

jeudi 31 mai 2012

Lu pour vous... à la Documentation française : trois ouvrages sur la mondialisation

Lu pour vous... à la Documentation française : trois ouvrages sur la mondialisation

La chronique de Myriam Lemaire, et le point de vue de Michel PÉBEREAU, de l’Académie des Sciences Morales et Politiques
Fréquemment employé, que recouvre le terme de mondialisation ? Que signifie-t-il et quelles sont ses implications ? Pour permettre aux lecteurs de mieux comprendre ce phénomène, La Documentation française a récemment publié trois ouvrages : « Parlons mondialisation en 30 questions », « Mondialisation, un mythe ? », « La France mondialisée ? ». Myriam Lemaire les a lus pour vous et a interrogé Michel Pébereau, de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, ancien président de BNP Paribas qui donne son point de vue. A écouter ici.

dimanche 27 mai 2012 - Emission proposée par : Myriam Lemaire

Corbeille de mariage

Corbeille de mariage

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival
Le signal était attendu. Depuis que le camp républicain s’était mis en ordre en marche avec son candidat, Mitt Romney, les démocrates ne pouvaient plus perdre de temps. Barack Obama devait dire qu’à « titre personnel », il était favorable au mariage homosexuel. Il l’a dit dans un entretien télévisé la semaine dernière. Cela figurera dans son projet de second mandat. Il avait déjà fait savoir qu’il avait « évolué » depuis le refus qu’il avait exprimé lors de son élection en 2008. D’où vient cette « évolution » ? De plusieurs facteurs pour lui stratégiques.

jeudi 24 mai 2012

15 Académies des sciences adressent une déclaration commune au G20

15 Académies des sciences adressent une déclaration commune au G20

Ghislain de Marsily, de l’Académie des sciences, présente le contenu de ce "G-Science"
Les Académies des sciences ont publié le jeudi 10 mai 2012, une déclaration commune inédite, appelée "G-Science". Elle a été remise à tous les dirigeants qui vont se rencontrer dans le cadre du G8, les 18 et 19 mai 2012. Elle a pour objectif de mobiliser la recherche sur trois défis majeurs. Ces recommandations seront également remises durant les autres sommets internationaux du G8+5, du G20 et de Rio+20 sur environnement. Dans cette émission, écoutez Ghislain de Marsily, de l’Académie des sciences, détailler la teneur de ces déclarations.

vendredi 18 mai 2012

Dégrisement à Berlin

Dégrisement à Berlin

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
Angela Merkel l’attendait bras ouverts. La chancelière allemande a été la première à appeler François Hollande pour le féliciter dès son élection. Belle victoire, Monsieur le Président, on va bien travailler ensemble, l’amitié franco-allemande, l’avenir de l’Europe…

jeudi 17 mai 2012

Le modèle « 1981 »

Le modèle « 1981 »

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Le rappel de la réalité est pathétique. François Hollande veut nous refaire du « 1981 », modèle victoire de François Mitterrand et de toute la gauche. On dirait son programme calqué sur ce qu’il fut à l’époque, quand Mauroy était à Matignon, Delors aux Finances et Fabius au Budget. Retour en arrière : les 3 et 10 juin 1981, à la veille des législatives, le gouvernement adopte un « collectif budgétaire » : hausse du Smic (10%), des allocations familiales (25%) et de logement (50% en deux étapes), création de 54 290 emplois publics ; puis : majoration exceptionnelle de l’impôt sur les hauts revenus, relèvement des taxes sur les produits de luxe, sur le train de vie des sociétés, et sur le carburant. Le budget préparé sous Valéry Giscard d’Estaing prévoyait un déficit de 29 milliards (de francs), il est porté à 56 milliards. On annonce aussi l’abandon du chantier de la centrale nucléaire de Plogoff. Réaction des monnaies : le franc part à la dérive.

dimanche 6 mai 2012

L'honneur du lieutenant de harkis

L’honneur du lieutenant de harkis

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Les signes de l’Histoire sont souvent inattendus. Cinquante ans après son retour à Alger, mourait l’un des chefs de l’insurrection, le premier président de l’Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, qui allait être lâché et renversé par les siens. Or trois jours après son décès, Nicolas Sarkozy accomplissait, le 14 avril 2012 à Perpignan, le geste ultime de la réparation et de la réhabilitation des harkis, ces soldats musulmans fidèles à la France, abandonnés par elle et assassinés par les « frères » de Ben Bella au moment de l’indépendance. Un drame français de plus au cœur de la blessure algérienne.

jeudi 26 avril 2012

Bergson et Jaurès : <i>"deux métaphysiques rivales"</i>... et deux amis !

Bergson et Jaurès : "deux métaphysiques rivales"... et deux amis !

L’académicien et le socialiste : deux esprits majeurs évoqués par Frédéric Worms, invité de Damien Le Guay
Le philosophe d’un coté. Le chantre du socialisme de l’autre. Tout semble les opposer. Et pourtant ! Jaurès était philosophe de formation, camarade de Bergson à l’Ecole Normale supérieure. Quant à Bergson, il eut une action politique – et en particulier il fut missionné, durant la première guerre mondiale, pour aller rencontrer le président américain Wilson afin de le convaincre d’entrer en guerre contre les Allemands. Un colloque récent nous ouvre à ces relations d’amitié entre ces deux philosophes. Frédéric Worms, philosophe, spécialiste de Bergson, nous explique les tenants et aboutissants de cette relation.

dimanche 22 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

L'initiative citoyenne : un nouveau droit pour tous les Européens

L’initiative citoyenne : un nouveau droit pour tous les Européens

La chronique de Jean-Dominique Giuliani sur l’Union européenne
Depuis le 1er avril 2012, un million d’Européens ont le droit de demander aux institutions de l’Union la modification d’une loi ou d’un règlement. Ce droit nouveau, voulu par les signataires du Traité de Lisbonne qui est entré en vigueur le 1er décembre 2009, est strictement encadré, et la démarche en est même un peu complexe... mais il est susceptible de renouer le lien distendu entre les citoyens et l’Europe.

vendredi 20 avril 2012

« Trente douloureuses » ?

« Trente douloureuses » ?

Toujours d’actualité ... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Il y a vingt ans, l’industrie représentait encore 24% de la valeur ajoutée produite en France. Aujourd’hui : 14%. « A ce rythme, dit Augustin de Romanet, ancien directeur général de la Caisse des Dépôts, il n’y aurait plus d’industrie en France dans vingt ans. » L’industrie, c’est l’obsession de Sarkozy ; Hollande n’y consacre quasiment pas une ligne dans son programme de la «  première année du changement ».

mercredi 18 avril 2012

De quoi l'avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

De quoi l’avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

Michel Winock historien s’interroge sur le rôle des intellectuels dans un entretien avec Damien Le Guay
Pourquoi les intellectuels s’en prennent-ils à leur siècle ? A quoi servent-ils dans le monde actuel ? Michel Winock, grand historien de l’histoire contemporaine de France, professeur émérite à Sciences-po Paris, est un spécialiste des intellectuels en France. A ce sujet, deux livres ont fait sa renommée : Le siècle des intellectuels (1997) et (avec Jacques Julliard) un Dictionnaire des intellectuels français (2002). Et en 2011 : L’effet de génération sur les intellectuels. Cette émission fait suite à celle consacrée aux droites selon René Rémond, disponible sur Canal Académie.

dimanche 15 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Autocréateurs de richesses

Autocréateurs de richesses

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival, de l’Académie des sciences morales et politiques
C’est la réforme du quinquennat Sarkozy plébiscitée par les Français : 73% d’entre eux (enquête TNS Sofrès) considèrent comme très positive la création du statut d’auto-entrepreneur. A juste titre. Ils sont près d’un million à s’être lancés dans l’aventure et la moitié d’entre eux ont réalisé 4,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Une hausse de 40% sur l’année précédente – et en pleine crise ! Selon l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, chaque auto-entrepreneur a généré un chiffre d’affaires moyen de 9 300 euros par an. Bien modeste ? Au contraire : ces 4,3 milliards d’euros de création de richesses, ces 9 300 euros, constituent un supplément de pouvoir d’achat ; c’est exactement l’équivalent de ce que l’État distribue en exonérations de charges fiscales et sociales sur les heures supplémentaires. Ici comme là, du travail en plus pour gagner plus.

mardi 10 avril 2012

Une frontière pas si lointaine

Une frontière pas si lointaine

Toujours d’actualité, la chronique de François d’Orcival, de l’Académie des sciences morales et politiques
Mohamed Mehra l’a dit aux policiers du Raid : « Tuer un soldat français en France aura plus de retentissement que tuer dix soldats français en Afghanistan. » Tuer des parachutistes, tuer des enfants juifs et un jeune rabbin : le tueur n’a pas agi au hasard d’une bombe dans la foule. Il a visé chacun avec détermination. Le front intérieur n’est pas différent du lointain front extérieur. Entre la vallée de la Kapisa où sont les Français et Montauban ou Toulouse, pour le terroriste de 23 ans, c’est la même guerre qui continuait.

mercredi 4 avril 2012

L'emploi : travailler plus ou gagner moins ?

L’emploi : travailler plus ou gagner moins ?

La chronique économique de Philippe Jurgensen
La formulation un peu provocante et notre chroniqueur en a bien conscience ! En effet, il a surtout été question jusqu’ici en France de travailler moins en gagnant autant (pour la gauche, avec les 35 heures), ou, de l’autre côté, de « travailler plus pour gagner plus », selon la célèbre formule de Nicolas Sarkozy. Le problème est que la situation de l’emploi dans notre pays, loin de s’améliorer, a continué à se détériorer avec l’une comme avec l’autre de ces formules...

dimanche 1er avril 2012

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...