Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Langue française


Articles

Foire : ma foire, sur le champ !

Foire : ma foire, sur le champ !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
« La foire de Saint-Germain » est belle. Tel est l’exemple choisi par Pierre Richelet en 1680 dans son Dictionnaire de la langue françoise. Et d’évoquer également la foire de Francfort, déjà très célèbre. La foire, déclare Richelet, est un « marché fameux où plusieurs sortes de marchands viennent vendre de la marchandise ». Définition simple qui en définitive n’a guère besoin d’être modifiée. De fait, les foires se succéderont de siècle en siècle depuis le Moyen Âge, en ayant chacune leur succès particulier, comme le raconte notre lexicologue Jean Pruvost.

dimanche 14 octobre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

L'Institut Français lance CultureLab au Cavilam

L’Institut Français lance CultureLab au Cavilam

Apprendre le français en France à Vichy
Canal Académie vous propose une émission enregistrée dans une belle ville thermale de France dont les eaux bienfaisantes sont connues depuis l’Antiquité : Vichy où siège le CAVILAM, Centre d’approches vivantes des langues et des médias. Chaque année, un millier d’étudiants et de professeurs viennent y apprendre le français. Michel Boiron, directeur du CAVILAM explique ici les initiatives de l’Institut français, chargé du rayonnement de la culture française à l’étranger, et son nouveau programme "CultureLab".

dimanche 7 octobre 2012 - Emission proposée par : Virginia Crespeau

Alambic : à distiller, sans alambiquer !

Alambic : à distiller, sans alambiquer !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Comment dire « le vase de distillation » en arabe ? Al anbiq. C’est probablement par l’intermédiaire du latin médiéval des alchimistes qu’au XIIe et au XIIIe siècle le mot alambic, d’origine arabe, prit souche dans la langue française. Comme pour beaucoup de mots savants, il faudrait cependant pour être complet remonter au grec, ici ambix, désignant la coupe dont les bords sont rapprochés et ce faisant, donc, un vase à distiller.

dimanche 7 octobre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

La passion d'un Italien pour les dictionnaires français

La passion d’un Italien pour les dictionnaires français

rencontre avec Giovanni Dotoli, le plus francophile des lexicologues !
Quand l’Italien le plus francophile qu’on puisse rencontrer, Giovanni Dotoli, termine ses cours de langue et de littérature françaises à l’université de Bari, dans la botte de l’Italie, il se plonge dans l’une de ses passions : le dictionnaire. Tel un explorateur, il part à la rencontre des marges, des frontières, des transgressions, des savoirs, des méthodes, des références, des critiques, bref de tout ce qui peut alimenter sa « dicopathie » (néologisme qui figurera peut-être un jour dans l’un de nos dictionnaires !). Sa "dicopathie" est-elle contagieuse ? Pour le savoir, une seule solution : l’écouter dans cette interview !

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Hélène Renard

L'essentiel avec... Jean-Loup Dabadie, de l'Académie française

L’essentiel avec... Jean-Loup Dabadie, de l’Académie française

L’académicien répond aux sept questions essentielles de Jacques Paugam
L’invité de notre série l’Essentiel est ici Jean-Loup Dabadie, journaliste, romancier, auteur de pièces de théâtre, adaptateur, scénariste et dialoguiste de films, auteur de plusieurs centaines de chansons et de sketchs. Mais surtout Jean-Loup Dabadie, le poète, l’amoureux de la langue française, Merlin si souvent enchanteur de nos univers cinéma et chanson...

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Jacques Paugam

 Salon : tous les salons sauf un…

Salon : tous les salons sauf un…

Mot pour mot, la chronique de Jean Pruvost
Lieu de réception, lieu d’exposition, d’où vient le mot salon et quels sont ses divers sens depuis le XVII e siècle jusqu’à nos jours ? Car le mot, comme le rappelle notre lexicologue, Jean Pruvost, a évolué et attire toujours les curieux... Vous avez dit salon de l’agriculture ou de l’automobile, des Indépendants ou des Refusés, des livres ou des arts ménagers, ou même, de thé, de coiffure ou de verdure ? Le mot salon serait-il l’un des plus usités de la langue française ?

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Les taxes !

Les taxes !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
C’est incontournable, il faut payer la taxe et même les taxes ! Mais peut-être, paraîtront-elles plus légères quand vous connaîtrez l’histoire et l’étymologie du mot ? On peut du moins l’espérer grâce au concours, toujours aussi instructif et plaisant, de notre lexicographe Jean Pruvost...

dimanche 9 septembre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Plain language

Plain language

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Et si on le disait simplement ? Nous sortons d’un déluge de logorrhée politicienne, d’un déferlement de « creuser l’écart » et de « virer en tête », de « duels fratricides » et de « ballottages » ballottés entre deux t et un seul t . Pierre Bénard regrette que, dans ce tumulte, ait pu passer inaperçu un événement considérable : pendant trois jours, à Washington, le congrès de l’association « Clarity International » a rassemblé 150 délégués ayant en commun le souci de mettre de la simplicité dans le vocabulaire des lois, des règlements, des questionnaires, des modes d’emploi... De faire en sorte que chacun, comprenant ce qu’il lit, évite ainsi les pièges du jargon des professionnels et du galimatias des éternels médecins de Molière.

dimanche 2 septembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

La fraude

La fraude

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Le mot fraude est très ancien, hélas, on ne s’en étonnera pas, tromper son prochain existe depuis Adam et Ève, souvenez-vous de la fameuse pomme. Et le mot n’a pour ainsi dire pas changé de sens depuis le latin classique fraudis, désignant dès l’Antiquité la mauvaise foi, la fourberie, la fraude. Il était naguère associé à un autre mot aujourd’hui presque disparu, la « fallace » : « C’est un homme sans fraude et sans fallace », lit-on dans le Dictionnaire de l’Académie, en en 1835. « Sans fallace », c’est-à-dire sans « tromperie ».

dimanche 26 août 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Augures, espoirs et conjectures

Augures, espoirs et conjectures

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Il est des heures douteuses où chacun voudrait lire dans les ombres de l’avenir. La France retentit aujourd’hui de prédictions, présages, prévisions, pronostics ... et de fautes de français que dénombre Pierre Bénard.

dimanche 19 août 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Roncevaux, fière mêlée !

Roncevaux, fière mêlée !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
D’abord un peu d’ancien français, en citant un de nos plus grands textes littéraires du Moyen Âge, Roland de Roncevaux, une chanson de geste du XIIe siècle : « Grand fut l’estor – ce mot voulait dire combat – » et « fière la meslée », et ce n’est bien sûr pas un match de rugby qui est décrit mais selon la formule de Littré, un « combat opiniâtre où l’on se mêle et s’attaque corps à corps ». Notre lexicologue déroule toute l’histoire de la mêlée...

dimanche 12 août 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Comment ?

Comment ?

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
La syntaxe du français a connu depuis peu une évolution qui amuse Pierre Bénard. Des personnes cultivées, dont le français est la langue maternelle, profèrent maintenant sans faire frémir quiconque des phrases telles que : « Il faut s’interroger sur comment nous allons procéder ».

lundi 6 août 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Donner sa langue au chat ou au chien ?

Donner sa langue au chat ou au chien ?

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
À vrai dire, si on est historien de la langue, comme l’est notre lexicologue Jean Pruvost, on a bien envie pour le coup de donner sa langue au chat, parce que personne n’est bien clair quant à l’origine de cette expression. C’est sans doute un mélange de diverses formules qui se sont influencées, confondues, amalgamées...

dimanche 29 juillet 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Cognac, Vitrac, Bergerac ? Les différentes origines des noms de lieux en -ac

Cognac, Vitrac, Bergerac ? Les différentes origines des noms de lieux en -ac

avec la linguiste Henriette Walter, auteur de Aventures et mésaventures des langues de France
Bergerac ? Cognac ? Vitré ? Bobigny ? Quel point commun existe-t-il entre ces noms propres ? Après nous avoir fait le plaisir d’évoquer longuement la richesse des langues régionales de France, ainsi que les échanges existants entre la langue française et la langue arabe, la linguiste Henriette Walter revient aujourd’hui nous conter la belle histoire du petit suffixe "-ac", ayant voyagé bien au-delà de son Midi natal.

dimanche 22 juillet 2012 - Emission proposée par : Hélène Renard

 En faire un formage ou un fromage ?

En faire un formage ou un fromage ?

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Pour faire deviner l’expression « en faire un fromage », évoquer Maître Corbeau, un aliment gras et le fait qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat devrait suffire. Les expressions avec les aliments sont nombreuses, de la « fin des haricots » aux « choux gras » en passant par "le beurre dans les épinards" mais puisqu’il s’agit de Maître Corbeau, « tenant en son bec »… bien sûr un fromage, comme nous le rappelle La Fontaine, on devine rapidement qu’il faudrait éviter d’en faire un fromage. Mais le mot fromage a bien d’autres sens aussi ! Le conteur de cette étymologie est bien sûr notre lexicologue, Jean Pruvost, à déguster sans modération !

dimanche 15 juillet 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Malheureux malotru

Malheureux malotru

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Mon mot est une anagramme de tumoral et ne peut pas faire plaisir… Assurément, ce sont sept lettres qui forgent un mot qui commence « mal », c’est le cas de le dire, avec « malotru ». Le malotru est aujourd’hui une personne grossière, sans éducation, un goujat, un rustre, un butor (étymologiquement, un butor est un « bœuf d’eau », un échassier assez vilain dont le cri évoque le meuglement d’un taureau…), en principe, il n’a donc rien de séduisant. Et en remuant toutes ses lettres, cela s’aggrave, il donne l’adjectif construit sur le mot tumeur, tumoral.

dimanche 1er juillet 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

L'oreille aux aguets : différenciation, normal et incivilités

L’oreille aux aguets : différenciation, normal et incivilités

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Rappelez-vous la période électorale, certains mots amplement utilisés pendant la campagne demandent aujourd’hui explications. Pour ce nouveau rendez-vous qui prend l’époque à rebrousse plume, Jeanne Bordeau, directrice et fondatrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression, et Olivier Desarthe auscultent des mots qui marquent la période présente. C’est au tour des mots "différenciation", "normal" et "incivilités" d’être passés à la loupe espiègle de nos invités !

dimanche 1er juillet 2012 - Emission proposée par : Oliver Desarthe

Trempé comme une soupe

Trempé comme une soupe

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Prévoir un parapluie, voilà ce qu’il faut pour éviter d’être trempé comme une soupe, un aliment liquide bien agréable en hiver parce qu’il nous réchauffe. L’expression est très parlante, quoi de plus liquide en effet qu’une soupe ! Pourtant, en 1680, le Dictionnaire françois de Richelet nous offre, entre les articles soupçonneux et soupente, les mots soupe et soupé, des définitions qui peuvent pour le moins nous étonner quant au sens qu’on leur donne. Mais avec notre chroniqueur lexicologue Jean Pruvost, tout nous étonne toujours !

dimanche 17 juin 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Marc Fumaroli : Les métaphores ? de minuscules chefs d'oeuvre de la langue française !

Marc Fumaroli : Les métaphores ? de minuscules chefs d’oeuvre de la langue française !

L’écrivain, de l’Académie française, présente son Livre des métaphores
Écoutez ici Marc Fumaroli, de l’Académie française et de l’Académie des inscriptions et belles lettres, au sujet de son ouvrage intitulé Le Livre des métaphores, Essai sur la mémoire de la langue française. Qu’est-ce qu’une métaphore ? Quelle gymnastique d’esprit résume-t-elle au sens propre et au sens figuré ? Qu’est-ce qu’elle n’est pas ? Faut-il réhabiliter les métaphores ? L’académicien plaide pour que ces "trouvailles poétiques" ne s’effacent jamais de notre mémoire !

dimanche 17 juin 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Dans mon for intérieur ou extérieur ?

Dans mon for intérieur ou extérieur ?

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Dans mon for intérieur, voilà un joli piège pour un élève qui trouverait logique d’écrire for, f o r t, en imaginant que notre pensée intime se cache au fond de nous-mêmes, comme dans une forteresse. Mais ce t final n’a pas lieu d’être, parce que le mot for représente tout simplement l’abréviation du latin forum, la place publique, et comme le forum était un lieu de jugement, le forum devenu en français le for, a aussi désigné un tribunal, puis un jugement. Jean Pruvost, comme dans toutes ses chroniques, excelle à nous conter l’histoire des mots !

dimanche 3 juin 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...