ÉDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,

Ces dernières semaines, les médias ont fait une large place aux débats éthiques et juridiques entourant le sort tragique de Vincent Lambert, jeune infirmier psychiatrique victime, en 2008, d’un grave accident de la route, à la suite duquel il est resté tétraplégique et en état dit de « conscience minimale ».

Afin d’éclairer les questions extrêmement complexes soulevées par le cas de Vincent Lambert, André Vacheron, professeur émérite de cardiologie à l’université René Descartes, président honoraire de l’Académie nationale de médecine et membre de l’Académie des sciences morales et politiques, a prononcé, au micro de Canal Académie, une intervention consacrée aux enjeux de « la fin de vie et des directives anticipées ».

Au fil de ses considérations, il se livre notamment à un examen minutieux des débats parlementaires actuellement dédiés à la fin de vie, et rappelle avec force que, « dans les situations aussi dramatiques que celles de Vincent Lambert, la décision au cas par cas doit rester une règle formelle car, s’il y a en France 1500 à 1700 patients en état végétatif chronique ou de conscience minimale, les médecins en charge de ces patients ont une responsabilité essentielle à partager avec les familles des patients pour défendre une vie humaine précieuse quelle qu’en soit la précarité ».

Comme à l’accoutumée, cette émission inédite est mise en perspective grâce à de nombreuses émissions issues de nos archives ; elles apportent d’autres éclairages sur les questions, ô combien fondamentales, de la vie et de la mort en puisant aux sources du savoir humain : la médecine et la science bien sûr, mais aussi la philosophie, la démographie et même l’histoire de l’art.

Bonne écoute !

Jean-Robert PITTE
Président de Canal Académie

Le Gros plan de la semaine

Les débats législatifs actuels sur la fin de vie et la responsabilité des équipes médicales « L’Institut national d’études démographiques (Ined) a réalisé en 2010, en lien avec l’Observatoire national de la fin de vie, dirigé par Régis Aubry et auquel j’appartiens, une vaste enquête sur les conditions de la fin de vie en France. Plusieurs milliers de certificats de décès ont été analysés. Seulement 2,5 % des patients hors d’état de participer à des décisions de fin de vie avaient rédigé des directives anticipées. Et ces directives anticipées ont été un élément décisionnel important pour les médecins dans 72 % des cas. Les directives anticipées sont très mal connues de notre population. Les Français restent très frileux pour les rédiger. La fin de vie fait peur. Et pourtant, ces directives anticipées constituent un véritable testament de vie qui d’ailleurs pourrait être déposé chez le notaire. Lors d’une décision de limitation ou d’arrêt de traitement, les médecins doivent les rechercher, vérifier leur validité et les respecter dans leur décision collégiale. Il est intéressant de voir ce qu’est devenue la nouvelle loi sur la fin de vie au cours de son parcours parlementaire. Elle avait été adoptée à l’Assemblée nationale au mois de mars 2015. Le 17 juin 2015, elle est arrivée au Sénat et les sénateurs l’ont examinée et l’ont modifiée profondément alors qu’elle avait été adoptée à une très large majorité transpartisane le 17 mars à l’Assemblée nationale. Le droit à la sédation profonde pour les patients atteints d’une affection grave et incurable a été amputé de l’expression “continue jusqu’au décès”, jugée dangereuse par le sénateur Dominique de Legge dans la mesure où elle prouvait que l’intention était bien de précipiter la mort. L’auteur de l’amendement a souligné qu’il fallait laisser de la souplesse aux équipes soignantes et aux patients aussi dans la décision de pratiquer et de poursuivre une sédation continue ou non jusqu’au décès ou non. Le député Alain Claeys, l’un des deux auteurs de la nouvelle loi, souligne que la possibilité d’un réveil du malade dans sa fin de vie est en fait la négation du droit de mourir dans le sommeil. Je pourrais faire une remarque sur la fluctuation de la phase terminale d’une vie. J’ai vu un malade en très grande insuffisance respiratoire, au stade terminal d’un cancer du poumon, intubé, ventilé, respirant par une machine et véritablement condamné, reprendre conscience et dire au médecin : “j’ai été heureux qu’on ne retrouve pas mes directives anticipées car j’ai encore envie de vivre quelques mois”. […] Enfin, les sénateurs ont remplacé le caractère contraignant des directives anticipées en remplaçant l’expression “elles s’imposent au médecin” par la formulation “le médecin prend en compte les directives anticipées”, ce qui revient à la formulation antérieure de la loi Léonetti. Il est sûr que l’évolution de la fin de vie peut être fluctuante avec des améliorations qui peuvent susciter la volonté de survivre et, pour moi médecin, je pense que nous devons rester responsables de nos actes, qu’il serait peut-être préférable d’indiquer dans la rédaction des directives anticipées que l’auteur accorde toute sa confiance à l’équipe médicale qui le prend en charge et qui ne peut agir que dans son intérêt, mais qu’il demande en conséquence que les décisions de l’équipe médicale soient respectées et ne soient pas l’objet d’un débat familial. » Extrait de l’intervention prononcée en juin 2015 par André Vacheron au micro de Canal Académie au sujet de la fin de vie et des directives anticipées.

Mises en ligne cette semaine

Ecoutez actuellement

Jeudi 30 juillet

Depuis 09:26:53
Axel Kahn : l'éthique expliquée aux lycéens
l'exemple de la procréation assistée

Prochainement :

Commence à 10:28:18
L'Essentiel avec... Lucien Israël, de l'Académie des sciences morales et politiques
Le célèbre cancérologue répond aux questions essentielles posées par Jacques Paugam

Retrouvez sur le Club cette semaine

L’éthique dans tous les domaines de la vie ! avec le grand rabbin Haïm Korsia, auteur du livre Ethique et Action publique
Un observatoire national pour la fin de vie présenté par André Vacheron Le cardiologue, de l’Académie des sciences morales et politiques, en souligne la nécessité
Les âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard La naissance, la vie et la mort vues par le généticien académicien et l’historien d’art
Les cellules souches porteuses d’immortalité avec Nicole Le Douarin, Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences

Les Notes de Canal Académie

N° 1 - Louis Pasteur, père de l’œnologie moderne !

Si Louis Pasteur est célèbre pour l’invention de la pasteurisation et sa contribution à l’invention de la vaccination, on connaît moins le rôle déterminant qu’il joua dans la naissance de l’œnologie moderne en perçant à jour les secrets de la fermentation. Car le grand biologiste fut aussi un grand amateur de vin et un bienfaiteur de la viticulture française.

N°2 - La culture et l’amour du vin contre l’abrutissement alcoolique

« Au moment où progressent en France les tendances prohibitionnistes, en réponse aux dangers de l’alcoo-lisme, il paraît urgent et utile de réfléchir à la consom-mation du vin sous l’angle de la dilection, du plaisir », écrit Jean-Robert Pitte. La publication de L’Amour du Vin répond parfaitement à cet objectif. Les contribu-tions savantes, plaisantes et inspirées rassemblées dans ce petit ouvrage collectif permettent en effet de découvrir les mille reflets que peut prendre, au gré des personnalités ou des saisons, l’amour du vin. Elles laissent aussi entrevoir que la culture du vin est le meilleur rempart contre l’alcoolisme.

Académiciens et Invités des académies

Pour chaque sujet Canal Académie vous propose un article à lire
et une émission à écouter.

Pr Lucien Israël : Regard sur l’euthanasie, dangers et dérives Entretien avec le célèbre cancérologue, de l’Académie des sciences morales et politiques
Jean Clair : Voyage initiatique sur Balthus et le thème de la mort L’académicien, rencontré au Festival de Fès, décrypte "Le passage du Commerce Saint-André" de Balthus
André Vacheron, cardiologue humaniste avec André Vacheron, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
L’Essentiel avec... Lucien Israël, de l’Académie des sciences morales et politiques Le célèbre cancérologue répond aux questions essentielles posées par Jacques Paugam
Poussin, Chardin, Le Titien, Buffet : leurs œuvres ultimes avant la mort Thème de la Journée du livre médical de l’Académie de médecine, 17 septembre 2010. Moments clés avec Jacques-Louis Binet
La fin de vie et l’euthanasie par le Pr André Vacheron, communication à l’Académie des sciences morales et politiques le 31 janvier 2011
L’allongement de l’espérance de vie et ses conséquences multiples Par Jacques Dupâquier, membre de l’Institut
Que devient la conscience en état de mort imminente ? Le regard du médecin Jean-Pierre Jourdan, lors du colloque Les états modifiés de conscience (3/6)
Axel Kahn : l’éthique expliquée aux lycéens l’exemple de la procréation assistée
Traiter certains aspects du vieillissement ? avec le professeur Etienne-Emile Baulieu de l’Académie des sciences
Espérance de vie, cancers, maladies infectieuses, grippes... et climat ! Par Alain-Jacques Valleron, de l’Académie des sciences
L’œuvre ultime de Picasso : Autoportrait face à la mort Une série animée par Jacques-Louis Binet, correspondant de l’Académie des beaux-arts
Point de vue : Pr André Vacheron sur l’euthanasie de l’Académie des sciences morales et politiques, ancien président de l’Académie nationale de médecine
Réception de François Weyergans à l’Académie française Retransmission de la cérémonie du 16 juin 2011, sous la Coupole
Réception de William Christie à l’Académie des beaux-arts Le célèbre chef d’orchestre américain devenu français reçu sous la Coupole
Réception du philosophe Jean-Luc Marion à l’Académie française Eloge du Cardinal Jean-Marie Lustiger ; discours de réception par Mgr Claude Dagens
Réception de Jean-Christophe Rufin de l’Académie française Retransmission de la cérémonie du 12 novembre 2009, sous la Coupole
Réception de Jean Clair, de l’Académie française, sous la Coupole retransmission de la cérémonie du 18 juin 2009
Réception de Mgr Claude Dagens à l’Académie française retransmission de la cérémonie sous la Coupole du jeudi 14 mai 2009
Réception de Philippe Beaussant à l’Académie française Sous la Coupole, le 23 octobre 2008, il fait l’éloge de Jean-François Deniau
Réception de Brigitte Terziev sous la Coupole Discours de Claude Abeille et de Brigitte Terziev
Réception de Max Gallo sous la Coupole Un nouvel immortel à l’Académie française
Réception de Dominique Fernandez sous la Coupole Un nouvel immortel à l’Académie française
Réception de Vladimir Velickovic sous la Coupole Nouvel élu de l’Académie des beaux-arts
Réception d’Assia Djebar à l’Académie française par Pierre-Jean Rémy Séance solennelle de l’Académie française juin 2006
Réception du peintre Chu Teh-Chun à l’Académie des beaux-arts Retransmission de la cérémonie sous la Coupole
« Sunnites et Chiites aux origines de l’orage » Communication de Mohamed Ali Amir-Moezzi, directeur d’études à l’EPHE, en séance de Académie des sciences morales et politiques.

Le fil info au jour le jour

Académie des sciences

16 juin 2015

Gnomons et cadrans solaires à travers les âges dans le contexte de l’année de la lumière. Conférence-débat de l’Académie des sciences et de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. À partir de 17h15 dans la Grande salle des séances de l’Institut de France - Entrée libre sous réserve des places disponibles.

Consulter le programme

Académie des sciences

16 juin 2015

Du CO2 aux hydrocarbures : un renversement salutaire. Conférence de Marc Fontecave, membre de l’Académie des sciences, professeur au Collège de France À partir de 14h30 dans la Grande salle des séances de l’Institut de France - Entrée libre sous réserve des places disponibles. Consulter le résumé

Académie des inscriptions et (...)

12 juin

« Aristocratie, nécropoles et territoires ». Communications sous le patronage de M. Olivier Picard, Mme Véronique Schiltz et M. Alain Pasquier, dans le cadre du colloque international Louvre-AIBL-INHA : « L’aristocratie odryse : signes et lieux du pouvoir en Thrace (Ve-IIIe siècle avant J.-C.) »

Communication de Mme Zosia Archibald, senior lecturer à l’Université de Liverpool : « L’aristocratie odryse » Communication de M. Totko Stoyanov, professeur à l’Université Saint-Clément d’Ohrid (Sofia), et Mme Milena Tonkova, membre de l’Institut national d’Archéologie de l’Académie bulgare des Sciences : « La nécropole royale de Shipka » Communication de M. Alexandre Baralis, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre, et Mme Krastina Panayotova, membre de l’Institut national d’Archéologie de l’Académie bulgare des Sciences : « Apollonia du Pont, les travaux de la mission archéologique franco-bulgare »

Académie des sciences morales (...)

Les séances ordinaires de l’Académie sont ouvertes au public. Les conférences sont retransmises dans la salle Hugot au Palais de l’Institut (entrée libre). Pour y assister, se présenter au poste de garde du Palais de l’Institut : 23, quai Conti - 75006 Paris. Elles débutent à 15 heures sauf indications contraires de lieu ou de date.

Programme 2015

Académie des beaux-arts

Grand Prix d’Orgue Jean-Louis Florentz - Académie des beaux-arts

Le Grand Prix d’Orgue, ouvert depuis l’an dernier à l’international, a été remporté par Karol Mossakowski, jeune polonais de 25 ans.

Le communiqué de presse

Académie des sciences
Académie des sciences
Académie des inscriptions
Académie des sciences
Académie des beaux-arts