Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jean Calvin : Mieux connaître sa vie et son œuvre

avec Bernard Cottret, professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin

Bernard Cottret propose ici de mieux comprendre le sens de la mission et de l’entreprise du grand Réformateur Jean Calvin dans cette Europe du XVI ème siècle aux prises avec une religion dominante faite de craintes et de peurs. Invité par Virginia Crespeau, Bernard Cottret est professeur de civilisation et d’histoire des Iles Britanniques et de l’Amérique coloniale à l’université de Versailles Saint-Quentin, et membre de l’Institut universitaire de France.


Bookmark and Share

Ouverture d’un passionnant article sur Calvin intitulé : « Les secrets de Calvin » paru dans la revue L’Histoire N°340 Mars 2009, Bernard Cottret écrit « On connait l’aphorisme d’Alfred Loisy, professeur d’histoire des religions au début du siècle dernier : « Jésus annonçait le royaume et c’est l’Eglise qui est venue. » Il est arrivé la même mésaventure à Calvin : il a voulu annoncer le royaume et il a fondé le calvinisme » …

Bernard Cottret explique notamment dans cette émission pourquoi et comment la Réforme émergea en Europe : « Je crois que l’un des historiens qui ont le mieux posé ce problème de la foi, qui d’ailleurs est membre de cet Institut c’est Jean Delumeau (de l'Académie des inscriptions et belles-lettres) ; Jean Delumeau a très bien montré comment la religion traditionnelle de ce XVI ème siècle était une religion de la peur, c’est sa propre expression ; je crois que beaucoup d’hommes de ce siècle d’après Moyen Age, baignaient dans cette religion dominante faite de craintes ; le réformateur allemand Luther lui-même décrit la religion de sa jeunesse comme une religion de crainte épouvantable. La peur est un instrument de domination, la religion de la peur est quelque chose d’effrayant…

La grande aventure de la Réforme protestante dans sa pluralité, a été de sortir de cette terreur[anique qu’inspirait le salut et de rappeler que le salut devait être l’expérience absolument inverse, c'est-à-dire l’expérience de la confiance, parce qu’est-ce-que la foi sinon la confiance ?
Et je crois que Calvin comme Luther a fait cette expérience de la foi, de la confiance en Dieu.
L’une des questions fondamentales que l’on pose immanquablement à propos de Calvin concerne sa doctrine de la double prédestination : certains sont promis au salut éternel et d’autres à la damnation éternelle…
Très souvent ce que l’on ne voit pas, c’est que la première partie de cette doctrine que l’on peut trouver redoutable est tout de même profondément apaisante : c'est-à-dire qu’un certain nombre d’individus sont sauvés, on pourrait dire malgré eux; ils sont sauvés parce que Dieu l’a voulu ainsi…
C’est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires