Accueil 

Mots-clés

Académie des sciences morales et politiques

Autres groupes de mots-clés

François d’ORCIVAL


Articles

Même les Suisses…

Même les Suisses…

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
On savait nos voisins allemands sceptiques sur nos réformes (au point de voir le magazine Bild nous prédire un avenir à la grecque) ; on savait aussi les Anglais méfiants sur nos prétentions de redressement ( The Economist nous présente comme une bombe à retardement au cœur de l’Europe). On oubliait les Suisses. Même eux s’y mettent – dans un dossier de l’Agefi (agence économique et financière) de Genève, et ils ont de bonnes raisons de le faire : « La France, disent-ils, a détruit 750 000 emplois en dix ans. La Suisse en a créé 500 000 (en bonne partie assumés par des immigrés, expatriés et frontaliers français). »

dimanche 23 décembre 2012

<i>"Précis de l'action"</i> de Bertrand Saint Sernin présenté par François d'Orcival, de l'ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

"Précis de l’action" de Bertrand Saint Sernin présenté par François d’Orcival, de l’ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

Philosophes français, anglais, allemands : comment ont-ils conçu l’action, la décision ?
François d’Orcival a lu et apprécié l’ouvrage de son confrère à l’Académie des sciences morales et politiques, le philosophe Bertrand Saint-Sernin "Précis de l’action" paru fin 2012. Il en donne ici un bref résumé pour en cerner les principales qualités.

dimanche 16 décembre 2012

La tentation de ne rien faire

La tentation de ne rien faire

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Quand la France a été dégradée le 13 janvier de cette année par Standard and Poors, ce fut un choc formidable. Elle perdait son triple A ! Il est vrai que l’on était en campagne présidentielle et que Nicolas Sarkozy était à l’Elysée : ce n’était pas notre dette qui était dégradée, c’était lui. Quand l’agence Moody’s a confirmé, le 20 novembre, la perte du triple A, il ne s’est rien passé. Ce n’était pas parce que l’actualité était étouffée par le chaos à l’UMP ou que les médias étaient plus indulgents à l’égard de François Hollande : les marchés eux-mêmes sont restés impassibles. Cette semaine, la France pouvait emprunter à dix ans à des taux moins chers qu’il y a six mois, moins chers que la Belgique ou le Japon. Quant à emprunter à deux ans, ses taux restaient proches de zéro. Alors, pourquoi s’inquiéter ? Le cauchemar grec s’éloigne…

dimanche 16 décembre 2012

Même les Suisses…

Même les Suisses…

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
On savait nos voisins allemands sceptiques sur nos réformes (au point de voir le magazine Bild nous prédire un avenir à la grecque) ; on savait aussi les Anglais méfiants sur nos prétentions de redressement ( The Economist nous présente comme une bombe à retardement au cœur de l’Europe). On oubliait les Suisses. Même eux s’y mettent – dans un dossier de l’Agefi (agence économique et financière) de Genève, et ils ont de bonnes raisons de le faire : « La France, disent-ils, a détruit 750 000 emplois en dix ans. La Suisse en a créé 500 000 (en bonne partie assumés par des immigrés, expatriés et frontaliers français). »

dimanche 9 décembre 2012

Touche pas à mon code civil !

Touche pas à mon code civil !

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
La gauche ne l’avait pas vu venir. Ni l’ampleur du mouvement, ni ses ressorts. Et ce n’était qu’un ballon d’essai : la manifestation massive du 17 novembre contre le mariage gay n’a eu aucun soutien médiatique, aucune marque officielle, seulement un collectif, des réseaux, le moderne bouche à oreille. Sans doute aurait-on pu rêver d’un slogan plus puissant que « Touche pas à mon code civil ! » - c’est pourtant là que se trouvaient la vérité de cette manifestation, et la cause de son succès.

dimanche 2 décembre 2012

La démographie d'Obama

La démographie d’Obama

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Barack Obama incarne une Amérique qui a changé de visage. « Ce qui rend l’Amérique exceptionnelle, a-t-il dit après sa victoire, c’est qu’elle rassemble la nation la plus diversifiée de la terre. » Cette Amérique que revendique Obama doit pouvoir offrir un avenir à tous, « que vous soyez blanc, noir, hispanique, asiatique ou indien américain, jeune ou vieux, riche ou pauvre, apte ou handicapé, gay ou hétéro… »

dimanche 25 novembre 2012

La médaille dont rêve Moscovici

La médaille dont rêve Moscovici

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Pierre Moscovici rêve de faire mieux que la droite en gestion des finances publiques. Mais, prudent, il cite la philosophe Hannah Arendt pour qui « le progrès et la catastrophe sont l’avers et le revers de la même médaille. » Aux amis de la Revue des Deux Mondes qui lui demandaient l’autre soir quelles économies l’Etat allait faire en contrepartie du choc fiscal, le ministre des Finances répondait par son propre exemple : « Sur mes 170 000 agents, je supprime 2 350 postes et, croyez-moi, ça ne leur fait pas plaisir ! » La loi de finances pour 2013 prévoit en effet 12 298 suppressions d’emplois dans les ministères, tout en recrutant deux fois plus à l’Education nationale et à l’Intérieur.

dimanche 18 novembre 2012

Affaire Duflot contre Charles IX

Affaire Duflot contre Charles IX

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Etre humiliée une fois pour un vice de procédure, passe encore, mais prendre le risque de l’être une seconde fois et qui plus est à cause d’un édit d’Ancien régime vieux de quatre siècles et demi, quand on s’appelle Cécile Duflot et que l’on chante chaque jour la « Carmagnole », il peut difficilement y avoir pire. Or c’est bien ce qui la guette.

dimanche 11 novembre 2012

Le choc, c'est Lagerfeld

Le choc, c’est Lagerfeld

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Naturellement, Karl Lagerfeld a démenti : il ne pouvait pas laisser dire aux journalistes de l’édition madrilène de Marie-Claire (19 octobre) qui l’avaient interrogé que François Hollande était un « imbécile ». C’était injurieux. « Il y a eu un problème de traduction ». Mais l’essentiel de son propos, il ne l’a pas démenti. « Hollande déteste les riches, a-t-il dit. Il veut les punir, et bien sûr, ils s’en vont. Les étrangers ne veulent plus investir en France, et ça ne peut pas marcher comme ça. » Il a insisté : « En dehors de la mode, des bijoux, des parfums et du vin, la France n’est pas compétitive… »

dimanche 4 novembre 2012

La préférence immigrée

La préférence immigrée

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Encore un vieil héritage de la gauche, et elle y tient ! C’est Lionel Jospin qui avait fait voter la création de l’aide médicale d’Etat (AME) pour couvrir les soins médicaux des étrangers sans papiers résidant sur notre territoire. Cette générosité coûta 138 millions d’euros en 2000. L’année dernière, l’addition s’élevait à 633 millions – l’équivalent du « bouclier fiscal ».

dimanche 28 octobre 2012

Même Obama le dit !

Même Obama le dit !

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
« En augmentant les impôts, on pèse sur la croissance. » Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche, ne cesse de le répéter. La situation des finances publiques américaines est pourtant pire que la nôtre : un déficit de 1 000 milliards de dollars, une dette de 18 000 milliards (dix fois les chiffres français quand le rapport des populations est de un à quatre). Mais les Américains ne raisonnent pas comme nous.

dimanche 21 octobre 2012

Le prof du bon coin

Le prof du bon coin

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
L’Education nationale nous surprendra toujours. Vincent Peillon a annoncé 40 000 recrutements de professeurs pour l’année prochaine. C’était une promesse de François Hollande pour séduire la gauche enseignante ; mais il avait dit : 60 000 en cinq ans. Pourquoi le ministre en recrute-t-il déjà 40 000, et en plus, l’année des 20 milliards d’impôts supplémentaires ?

dimanche 14 octobre 2012

La leçon du Pr Pompidou

La leçon du Pr Pompidou

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Incorrigibles Français. « Il faut bien être conscient qu’en France, politique sociale et politique démagogique sont machinalement confondues. » Le propos ne date pas d’hier. Il est signé Georges Pompidou et figure dans une lettre que celui-ci adressait, comme premier ministre, au général de Gaulle (à paraître à la mi-octobre 2012 dans Lettres, notes et portraits , chez Robert Laffont).

dimanche 7 octobre 2012

L'asphyxie fiscale des PME

L’asphyxie fiscale des PME

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Ministre des Finances et l’un des rares ministres expérimentés de ce gouvernement, Pierre Moscovici ne prétend pas moins une chose et son contraire. Il se bat, dit-il, pour défendre les PME et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) parce qu’elles constituent l’essentiel du tissu économique français ; il les voudrait plus nombreuses et plus fortes. Mais dans la même démonstration (au grand jury RTL Le Figaro LCI), il confirme qu’il va taxer le capital à la même hauteur que le travail. Toujours au nom de la justice… Seulement, c’est une ânerie qui va compromettre l’ambition annoncée.

dimanche 30 septembre 2012

Le commandeur de l'Euro

Le commandeur de l’Euro

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
En Europe, il est de plus en plus « le président » : l’italien Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne. Protecteur de l’euro et faiseur de politique. En six semaines, il a fait bondir de trois cents points la Bourse de Paris. Son élection à la présidence de la BCE, le 1er novembre 2011, avait déjà été saluée par les marchés. Que dit-il le 26 juillet dernier ? Que la banque centrale est prête à tout faire pour sauver l’euro.

dimanche 23 septembre 2012

La « filière Montebourg »

La « filière Montebourg »

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
La famille Peugeot ne va pas continuer à perdre 200 millions par mois pour plaire à M. Hollande. Et ce n’est pas la « filière Montebourg » qui va leur permettre de redresser leurs comptes. On peut même dire que le groupe PSA est une victime avant la lettre des imprécations du jeune ministre sans expérience : c’est parce qu’il a déjà cédé aux multiples pressions politiques, qu’il a conservé le gros de ses activités sur le sol français que Peugeot est conduit à devoir débaucher massivement. Renault a fait l’inverse ; il vend en France ce qu’il produit plus loin, il encaisse des profits et personne ne l’embête. Les Allemands agissent de même : ils fabriquent à meilleurs coûts en Europe orientale et assemblent chez eux avec le tampon « made in Germany ».

lundi 6 août 2012

Ce n'est qu'un début

Ce n’est qu’un début

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
Vous avez voté Sarkozy, vous êtes punis. L’amende majorée est de 7 milliards. La suivante sera de 33. Les 7 milliards, c’est pour cette année ; 33, c’est pour l’an prochain – le rythme s’accélère. En attendant les futures tranches à 45% et à 75%, les revenus sont taxés de toutes parts : épargne et patrimoine, ISF et successions, stock-options, dividendes, participation. Cela représente près de 5 milliards sur le total de cette année. On assèche l’épargne des particuliers et celle de l’entreprise, on tue les stock-options, on condamne les actionnaires. Qui va investir et placer son épargne pour créer de l’emploi ou des logements ?

mercredi 25 juillet 2012

Le commissaire Montebourg

Le commissaire Montebourg

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Voici une lettre à classer dans la rubrique « dialogue social ». Elle est adressée par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, à Philippe Varin, président du groupe PSA, au sujet de la fermeture du site d’Aulnay.

dimanche 15 juillet 2012

La gauche et le tournevis

La gauche et le tournevis

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Rien de plus simple et de plus indispensable qu’un tournevis dans une maison. Qui en fabrique encore chez nous ? Il existait une entreprise française spécialisée en outillage, Facom, qui avait une petite filiale aux États-Unis. Lorsque la gauche revint aux affaires en 1997, le tournevis Facom avait un coût de revient équivalent, qu’il fût produit en France ou aux États-Unis. Mais après que Lionel Jospin eut instauré les 35 heures et la loi de modernisation sociale, nos prix de revient industriels bondirent. A parité monétaire égale, le tournevis qui revenait à 100 au début du gouvernement Jospin coûtait 120 à la fin, tandis qu’aux États-Unis c’était l’inverse, il avait baissé à 80. Le grand concurrent américain de Facom, Stanley, pouvait donc vendre ses outils sur le marché français à des prix inférieurs de 41%.

dimanche 1er juillet 2012

Les Grecs préfèrent l'euro

Les Grecs préfèrent l’euro

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Les Allemands avaient prévenu les Grecs : le scrutin du 17 juin 2012 serait un référendum sur l’euro. Et d’ailleurs, pour les chancelleries, les journaux ou les marchés du monde entier, c’était les seules élections qui comptaient en Europe (selon eux, le résultat français était joué depuis la présidentielle). Les Grecs ont certes beaucoup défilé dans les rues mais ils ne sont pas fous : ils ont voté pour l’euro.

dimanche 24 juin 2012

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6