Accueil 

Anne Jouffroy


Articles

"Un serpent de mer" depuis 1948 : l'Europe de la défense, par Georges-Henri Soutou

"Un serpent de mer" depuis 1948 : l’Europe de la défense, par Georges-Henri Soutou

Les leçons de l’histoire internationale de Georges-Henri Soutou, de l’Académie des sciences morales et politiques
Dès 1948, dès les débuts de la construction européenne, après la catastrophe de la Seconde guerre mondiale et dans le contexte de la Guerre Froide, la question d’une personnalité européenne de défense a été posée. Pacte, alliance, traité, union, fusion, ont tenté successivement, pendant soixante ans, d’insuffler un élan nouveau. En 2012, l’Europe serait-elle toujours en panne ? L’historien rappelle ici la chronologie des principales initiatives en matière d’organisation militaire européenne.

dimanche 23 décembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

La Victoire du 8 novembre 1942, La Résistance et le débarquement des Alliés à Alger

La Victoire du 8 novembre 1942, La Résistance et le débarquement des Alliés à Alger

Le livre de José Aboulker présenté par Jean-Louis Crémieux-Brilhac, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
José Aboulker est, à Alger, l’animateur principal des jeunes résistants qui, le 7 novembre 1942, arrêtent les généraux de l’armée de Vichy, occupent les État-majors et le Palais du Gouverneur général : l’entrée des troupes américaines et anglaises se fait sans combat, en quinze heures, le 8 novembre 1942. l’opération "Torch" a commencé. Écoutez Jean-Louis Crémieux-Brilhac, historien et ancien résistant, évoquer la personnalité de José Aboulker, « un des plus étonnants héros de notre histoire » , et son livre posthume.

dimanche 16 décembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

"La Conversation" la toute première pièce de théâtre de Jean d'Ormesson, de l'ACADEMIE FRANCAISE

"La Conversation" la toute première pièce de théâtre de Jean d’Ormesson, de l’ACADEMIE FRANCAISE

Entretien exclusif avec l’académicien auteur du dialogue imaginaire entre Bonaparte et Cambacérès
Jean d’Ormesson a imaginé un dialogue, basé sur des propos authentiques de l’Empereur, pour expliquer un fait d’histoire difficilement compréhensible : comment l’idée de devenir empereur germe-t-elle dans l’esprit de Bonaparte, général corse républicain opposé à la royauté ? Jean d’Ormesson choisit comme interlocuteur de Bonaparte, son fidèle et très attaché Cambacérès, lui aussi républicain, deuxième personnage du Consulat. Cette conversation est devenue un livre, puis une pièce de théâtre créée en 2012 au Théâtre Hébertot : "La Conversation". Ecoutez ici Jean d’Ormesson bien sûr, ainsi que le directeur de ce théâtre parisien Pierre Franck, amoureux et défenseur des grands textes, les comédiens Maxime d’Aboville (Bonaparte) et Alain Pochet (Cambacérès) et le metteur en scène : Jean-Laurent Silvi. Un reportage de Virginia Crespeau, suivi d’une interview de Jean d’Ormesson sur Cambacérès, par Anne Jouffroy.

dimanche 2 décembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy, Virginia Crespeau

Commémoration d'André Chastel (1912-1990) avec Jean-Pierre Babelon, de l'ACADEMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

Commémoration d’André Chastel (1912-1990) avec Jean-Pierre Babelon, de l’ACADEMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

Un hommage au grand maître de l’histoire de l’art
Avant André Chastel, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, personne n’avait exercé un magistère aussi puissant sur l’histoire de l’art en France. En cette année 2012, cette Académie lui rend hommage en organisant un colloque, à l’Institut National de l’Histoire de l’Art et au Collège de France les 29 et 30 novembre et 1er décembre. Écoutez Jean-Pierre Babelon, également membre de cette académie, évoquer son maître et son ami, André Chastel : un chercheur, un communicateur, un créateur, un précurseur, au service de l’art et du patrimoine

dimanche 25 novembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Sauvegarder les fragiles documents du Moyen-Age : avec Jean-Pierre Mahé, de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Sauvegarder les fragiles documents du Moyen-Age : avec Jean-Pierre Mahé, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Un colloque académique pour présenter la collection des MPMA ({Monumenta Paleographica Medii Aevi} qui sauve le patrimoine écrit médiéval
L’édition des fragiles documents médiévaux, sous la forme de fac-similés à grandeur d’original, s’affirme comme une nécessité. La collection des MPMA, soucieuse de la sauvegarde des documents authentiques, permet aux chercheurs et aux amateurs d’Histoire de mieux connaître, avec des reproductions et des annotations scientifiques, les trésors écrits du IX° siècle au XVI° siècle. Écoutez Jean-Pierre Mahé, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, président de cette Académie pour l’année 2012, Elisabeth Lalou et Marc Smith, paléographes, présenter les MPMA, cette série d’ouvrages qui s’attache à la reproduction photographique des plus anciens documents du Moyen-âge.

dimanche 18 novembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Littérature comparée et Beaux-Arts aux XIX° et XX° siècles : de fructueux échanges entre artistes et écrivains (10/11)

Littérature comparée et Beaux-Arts aux XIX° et XX° siècles : de fructueux échanges entre artistes et écrivains (10/11)

Écrire sur l’art, l’art d’écrire, avec Pierre Brunel et Marie-Hélène Girard
Si les artistes et les compositeurs ont beaucoup emprunté aux écrivains, la dette de ceux-ci n’est pas moins élevée : transpositions d’art, Salons, essais de critiques d’art disent assez que le musée imaginaire des littérateurs a presque l’importance de leur bibliothèque. Ecoutez Pierre Brunel et son invitée, Marie-Hélène Girard, évoquer la fascination de Théophile Gautier, Baudelaire et Proust pour Watteau, Goya et Vermeer.

dimanche 11 novembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

"Un siècle de Goncourt", avec Robert Kopp, correspondant de l'Institut

"Un siècle de Goncourt", avec Robert Kopp, correspondant de l’Institut

La saga du prix Goncourt, une histoire de la vie littéraire de la Belle Epoque à nos jours
Assurer à quelques romanciers une liberté matérielle, tel est le but que visaient Edmond et Jules Goncourt par la création d’une « Société littéraire » portant leur nom. Mais les dévaluations successives ont réduit à néant les montants des rentes et du prix. C’est, désormais, grâce à sa notoriété que le prix Goncourt génère des tirages si importants qu’il assure aux lauréats la liberté que voulaient leur procurer les frères Goncourt : un retournement spectaculaire. Écoutez Robert Kopp, correspondant de l’académie des sciences morales et politiques, présenter son livre intitulé "Un siècle de Goncourt", un "Gallimard Découvertes" utile pour se remémorer les nombreux lauréats !

dimanche 4 novembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

31 octobre 1512 : Jules II inaugure à Rome la chapelle Sixtine

31 octobre 1512 : Jules II inaugure à Rome la chapelle Sixtine

Avec Jean Delumeau et Yves-Marie Bercé, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Le 31 octobre 1512, le Pape Jules II de la Rovere inaugure la nouvelle chapelle Sixtine. Le lendemain, il célèbre sa première messe sous la voûte de Michel-ange, décorée de fresques figurant la Création et la chute de l’homme. Écoutez Jean Delumeau et Yves-Marie Bercé, membres de l’académie des inscriptions et belles lettres, évoquer l’histoire de la chapelle Sixtine, puis le « terrible » Jules II, pape mécène et guerrier.

dimanche 28 octobre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

<i>" La Civilisation de la Renaissance en Italie "</i>de Jacob Burckhardt : un saisissant tableau du Quattrocento

" La Civilisation de la Renaissance en Italie "de Jacob Burckhardt : un saisissant tableau du Quattrocento

Préfacé par Robert Kopp, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
La Civilisation de la Renaissance en Italie de Jacob Burckhardt (1818-1897), est un livre fondateur qui a profondément influencé notre manière de percevoir la Renaissance. Ce chef-d’œuvre historique du XIX° siècle – répondant à La Renaissance de Michelet, dont il est une sorte de miroir inversé- recrée le monde des républiques italiennes du Quattrocento, où politique et administration étaient considérées comme des arts. Écoutez Robert Kopp, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, évoquer Jacob Burchkardt, cet esprit universel surnommé le « grand découvreur de la Renaissance » et la genèse et la fortune de son livre longtemps méconnu et défiguré par les traducteurs.

dimanche 30 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Les Académiciens racontent l'histoire : sur la butte de Valmy, Dumouriez et Kellermann... (2/2)

Les Académiciens racontent l’histoire : sur la butte de Valmy, Dumouriez et Kellermann... (2/2)

Avec des textes d’Arthur Chuquet et de Victor Duruy
Voici notre seconde émission « Les Académiciens racontent l’Histoire » sur la Bataille de Valmy qui sauva, le 20 septembre 1792, la France de l’invasion étrangère et la République. Arthur Chuquet était membre de l’Académie des sciences morales et politiques ; quant à Victor Duruy, il siégea dans deux académies, celle des sciences morales et politiques et à l’Académie française et était membre libre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy, Virginia Crespeau

Littérature comparée : le « Monde chinois » et les Lettres françaises (9/11)

Littérature comparée : le « Monde chinois » et les Lettres françaises (9/11)

Pierre Brunel reçoit Yvan Daniel et le philosophe Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques
Le rayonnement de l’« autre monde » chinois s’est affirmé progressivement dans les littératures d’Europe. La découverte et la reconnaissance de la culture chinoise sont à l’origine de nombreuses œuvres littéraires occidentales. De nos jours, le dialogue poétique et spirituel se poursuit : l’accueil de François Cheng au sein de l’Académie française en 2002 en témoigne. Écoutez Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques, Pierre Brunel et Yvan Daniel évoquer la grande question des missionnaires en Chine et les auteurs Paul Claudel, Victor Segalen et François Cheng.

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Les Académiciens racontent l'histoire : La victoire de Valmy, heure de gloire de la Révolution (1/2)

Les Académiciens racontent l’histoire : La victoire de Valmy, heure de gloire de la Révolution (1/2)

Avec des textes de Jules Michelet et d’Arthur Chuquet, de l’Académie des sciences morales et politiques
La bataille de Valmy remportée par les armées révolutionnaires sur les Prussiens le 20 septembre 1792 marque à la fois la victoire de l’armée du peuple, l’arrêt de l’invasion étrangère et le début de la République. Canal Académie vous propose de découvrir au cours de 2 émissions consacrées à la bataille de Valmy trois regards d’Académiciens des XIX° et XX° siècles : Arthur Chuquet, Victor Duruy et Jules Michelet. Cette première émission vous invite à écouter les textes des académiciens Jules Michelet et Arthur Chuquet : Michelet contextualise la bataille, Chuquet la décrit.

dimanche 16 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy, Virginia Crespeau

Jean-Pierre Babelon : Louis Le Vau, architecte du « style Louis XIV »

Jean-Pierre Babelon : Louis Le Vau, architecte du « style Louis XIV »

La modernité de Le Vau et le classicisme français évoqué par l’historien de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Louis Le Vau (1612-1670), nommé "Premier Architecte du Roy" en 1654, est un des fondateurs du classicisme. Précurseur et auteur d’édifice prestigieux du XVIIe siècle, comme Vaux-le-Vicomte ou Versailles, il tient une place considérable dans le grand dessein architectural de la France. Écoutez Jean-Pierre Babelon, de l’Académie des inscriptions et belles lettres, dont les travaux dominent et influencent une grande partie de l’histoire de l’architecture française de XVIIe, évoquer la carrière, l’originalité et l’influence, de Louis le Vau, né il y a 400 ans.

dimanche 9 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Fléau implacable et ère nouvelle pour la viticulture : la lutte contre le phylloxéra de la vigne en France

Fléau implacable et ère nouvelle pour la viticulture : la lutte contre le phylloxéra de la vigne en France

avec Jean-François Bazin, de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon
Dans le dernier quart du XIXe siècle, un puceron inconnu dévaste le vignoble français et ébranle l’économie nationale. Il est neutralisé -mais non détruit- quelques décennies plus tard grâce au foisonnement des recherches, des essais et des expérimentations menés par les savants et les viticulteurs. Le remède, comme le mal, est américain. Le phylloxéra reste à jamais le symbole d’une période dramatique, certes douloureuse, mais aussi glorieuse pour tous ceux qui réussirent l’exploit de faire renaître la culture de la vigne en France. Écoutez Jean-François Bazin, de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon, membre de la Conférence nationale des Académies, sous l’égide de l’Institut de France, évoquer l’histoire de l’invasion du phylloxéra et de ses conséquences agronomiques, techniques, économiques et sociologiques.

dimanche 2 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Chefs d'oeuvre de la sculpture bourguignonne au XIII<sup>e</sup> siècle

Chefs d’oeuvre de la sculpture bourguignonne au XIIIe siècle

avec Roland Recht, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et l’historienne de l’art Denise Borlée
Si la sculpture bourguignonne est, surtout, célèbre pour ses grands ensembles romans et pour son exceptionnelle statuaire de la fin du Moyen Âge, de nombreux témoignages de l’intense activité artistique que connut la région au XIIIe siècle subsistent encore. Roland Recht et son invitée, Denise Borlée, auteur d’un ouvrage intitulé La sculpture figurée du XIIIe siècle en Bourgogne, nous présentent les deux foyers majeurs qui se sont succédé, au cours du XIIIe, l’un autour de l’église Notre-Dame de Dijon et l’autre en plein cœur de l’Auxois.

dimanche 12 août 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Les Templiers (2/2) : abolition et procès du Temple

Les Templiers (2/2) : abolition et procès du Temple

avec l’historienne médiéviste Nicole Bériou, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
L’ordre du Temple était menacé, tout le monde le savait. On avait parlé plusieurs fois de le supprimer mais l’on n’y croyait pas vraiment. Un tel ordre, c’était impérissable. Cependant, le 13 octobre 1307, à l’aube, Philippe le Bel fit arrêter tous les Templiers de France. Mal défendus par un pape sans grands moyens, ils furent soumis à un procès qui les dépassait. Ecoutez Nicole Bériou, correspondant à l’Académie des inscriptions et belles-lettres et historienne médiéviste, évoquer la « mauvaise renommée » des Templiers, la lutte entre deux sacralités rivales –le pape et le roi de droit divin-, la condamnation et la postérité réelle et fantasmée de l’ordre du Temple.

dimanche 5 août 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

 Les Templiers (1/2) : création et essor du premier ordre religieux-militaire créé en Occident

Les Templiers (1/2) : création et essor du premier ordre religieux-militaire créé en Occident

avec l’historienne médiéviste Nicole Bériou, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Les templiers, hommes de Dieu et hommes des champs de batailles, incarnent la violence sacrée, la guerre sainte et la croisade. La reconnaissance de l’ordre du Temple, à Troyes en 1129, et l’appui spectaculaire que lui a apporté saint Bernard en écrivant son Éloge de la nouvelle chevalerie lui a permis de servir de modèle à tous les ordres religieux-militaires. Écoutez Nicole Bériou évoquer l’origine et les singularités de cette nouvelle forme de vie religieuse.

dimanche 29 juillet 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

La victoire de Villars à Denain, le 24 juillet 1712

La victoire de Villars à Denain, le 24 juillet 1712

« Monsieur le maréchal, vous nous avez sauvés tous » Louis XIV
Le 24 juillet 1712, le maréchal de Villars remporte à Denain une victoire inespérée sur les Impériaux et les Hollandais commandés par le prince Eugène. La guerre de Succession d’Espagne met Paris en danger mais, trompant l’ennemi par une manœuvre habile, Villars sauve "in extremis" la France de l’invasion et permet à Louis XIV d’obtenir la paix dans des conditions honorables, qu’il n’aurait pu espérer quelques années plus tôt. Écoutez Yves-Marie Bercé, de l’Académie des inscriptions et belles- lettres, évoquer le miracle de "l’Heureux Villars" et sa place dans notre "roman national".

dimanche 22 juillet 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

Jean-Louis Crémieux-Brilhac : Le drame de Mers El-Kébir le 3 juillet 1940

Jean-Louis Crémieux-Brilhac : Le drame de Mers El-Kébir le 3 juillet 1940

Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, il évoque l’un des épisodes les plus douloureux de la Seconde Guerre Mondiale
Mers el-Kébir était une base navale française en Algérie, à côté d’Oran, où le 3 juillet 1940, pour la première fois depuis Waterloo, des Anglais, sur l’ordre de Churchill, ont tiré sur des Français et cela pendant une guerre où les deux nations étaient alliées. Outre les dommages sévères aux navires, le bilan humain a été terrible : 1297 tués et 251 blessés. Comment a-t-on pu en arriver là, dix jours après l’armistice franco-allemand ? Écoutez Jean-Louis Crémieux-Brilhac, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, ancien résistant, membre de la France Libre et historien de la Seconde Guerre Mondiale.

dimanche 1er juillet 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

 Charles le Téméraire : la chute du "Turc de l'Occident", par Philippe Contamine (6/6)

Charles le Téméraire : la chute du "Turc de l’Occident", par Philippe Contamine (6/6)

Dernière émission de la série "Les grands Ducs de Bourgogne", par Philippe Contamine, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et l’historien Bertrand Schnerb
Depuis le début du XVe siècle, la puissance bourguignonne avait suscité l’inquiétude. La progression de cette puissance, et la violence étatique du Téméraire, firent naître la peur. Cette peur, qui coalisa ses ennemis, est-elle, seule, à l’origine de la dislocation de l’État bourguignon ? Le duc Charles avait-il le sens dynastique ? Quel avenir pour la Bourgogne ? Écoutez les historiens médiévistes Philippe Contamine, de l’Académie des inscriptions et belles lettres, et Bertrand Schnerb.

dimanche 1er juillet 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7