Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’autre bataille de Tannenberg (15 juillet 1410)

Aux sources de la nation polonaise avec l’historien Sylvain Gouguenheim, invité de Christophe Dickès

Prix de l’Académie des Sciences morales et politiques pour son ouvrage consacré à l’influence grecque en Occident : Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne (Seuil, 2008), l’historien Sylvain Gouguenheim poursuit ses recherches sur l’Eglise germanique et l’ordre teutonique en consacrant une monographie à l’autre bataille de Tannenberg (Tallandier, Coll. L’histoire en batailles, 2012), celle qui opposa l’Ordre teutonique à l’alliance lituano-polonaise.


Bookmark and Share

Nous sommes dans les premiers jours de la Grande Guerre de 1914, sur le front de l’Est : la 8è armée du général prussien Hindenburg vient d’écraser la 2e armée russe du général Samsonov. Sur proposition de colonel Hoffmann, aide de camp du futur général en chef Luddendorf, la bataille fut appelée la bataille de Tannenberg… L’intention d’Hoffman était claire : il fallait effacer le souvenir d’une autre bataille de Tannenberg, celle du 15 juillet 1410 qui opposa dans la région les troupes lituano[olonaises et l’Ordre teutonique. Se réapproprier le nom de Tannenberg était une forme de vengeance ou bien de parti pris idéologique, visant à effacer une humiliation inscrite dans les mémoires. Pourtant, il est assez difficile d’établir un lien entre les chevaliers teutoniques, ordre militaire au service de la papauté, et l’armée prussienne des débuts du XXe siècle… « L’idéologie, écrit Sylvain Gougenheim, n’est pas l’histoire : la bataille de 1410 ne fut pas une avant première de celle de 1914 ; elle vaut, par son importance, d’être connue pour elle-même. »

Un jour dans l'Histoire vous propose de découvrir cette bataille méconnue qui, dans l’histoire européenne, fut constitutive de l’identité et de la nation polonaises. Quels furent les rapports de force en présence ? Y a-t-il eut des tentatives de pacification ? Quel rôle jouèrent les espions de part et d’autre et, finalement, comment se déroula cette bataille mémorable ? Bataille mémorable au sens propre car, comme tout évènement politique et militaire de grande portée, elle s’est inscrite dans les mémoires collectives jusqu’à nos jours…

L'invité.

Agrégé d'histoire et professeur d'Histoire médiévale à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, Sylvain Gouguenheim est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés aux questions religieuses, politiques et militaires. Il a notamment beaucoup travaillé sur les sources germaniques de l'histoire du Moyen-Âge. Plébiscité par le public en dépit des nombreuses critiques sur son ouvrage Aristote au Mont-Michel, Les racines grecques de l'Europe chrétienne, il a reçu un prix de l'Académie des Sciences morales et politiques. Il vient de publier(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires