Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’Observatoire Pharos, présidé par Mireille Delmas-Marty, un nouvel instrument pour le pluralisme des cultures et des religions

Entretien avec la juriste, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, professeur honoraire au Collège de France

L’Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions a officiellement été lancé mercredi 3 octobre 2012 à Paris. Sa présidente, Mireille Delmas-Marty, de l’Académie des sciences morales et politiques, en explique au micro de Marianne Durand-Lacaze les enjeux et l’ambition citoyenne dans un monde « où l’intolérance est en progression". Défendre le pluralisme est pour l’éminente juriste un combat qui passe par l’Internet.


Bookmark and Share

Cette version moderne du Traité sur la Tolérance religieuse de Voltaire en appelle à l'action de tout un chacun, celle de s'informer au mieux sur des questions qui peuvent susciter le repli identitaire si l'ignorance l'emporte sur la connaissance de l'autre. Le lancement de la création du site Internet de l'Observatoire Pharos, a été salué, mercredi 3 octobre 2012, par le président de la République François Hollande, par une lettre lue lors du lancement.


Le projet de la création de l'Observatoire Pharos est ancien. Un premier lancement a eu lieu au début 2012 au Sénat puis le 3 octobre dernier, ce fut cette fois, le lancement de la création du site Internet. Ses auteurs veulent amener les internautes, les citoyens de tous pays à réfléchir sur l'intolérance. Le site est en français, en anglais et en arabe. L'intolérance semble augmenter à mesure que la société se mondialise comme s'il y avait en retour un effet de crispation identitaire par crainte de voir les spécificités des cultures, des religions, s'affaiblir, s'effriter voire disparaître explique Mireille Delmas-Marty dans cette émission. L'observatoire réunit des gens d'horizons divers, des religieux, des laïcs, des diplomates, des philosophes, des sociologues, pour mener au fonds, une action citoyenne. Cet observatoire est fait et conçu par des citoyens au service de citoyens.
Son but n'est pas de dénoncer ou de juger tel ou tel fait, mais de donner les éléments d'information nécessaires car la violence vient souvent de l'ignorance qui conduit à la peur, la peur conduisant à la violence.





Pour elle, l'idée de pluralisme prime dans le nom de l'Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions. Elle note qu'il existe une tension que les textes juridiques fondamentaux reflètent d'ailleurs. Il existe un écart, entre le manque de définition précise de l'universalisme de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui présente une vocation universaliste des droits de l'Homme (liberté de pensée, d'opinions, de religion, d'expression) et les textes plus tardifs, comme la Convention sur la diversité des cultures de novembre 2001, adoptée par l'UNESCO en assemblée juste après les attentats du 11 septembre. L'événement est d'autant plus fort(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires