Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’essentiel avec... Françoise Barré-Sinoussi, de L’ACADEMIE DES SCIENCES

Prix Nobel de médecine 2008, directeur de recherches sur le virus du Sida à l’Institut Pasteur, elle répond aux sept questions essentielles de Jacques Paugam

Françoise Barré-Sinoussi, élue le 24 février 2009 à l’Académie des sciences, est directrice de recherche à l’INSERM et directrice de l’unité de régulation des infections rétrovirales à l’Institut Pasteur. Elle a été co-lauréate en 2008 du prix Nobel de médecine avec Luc Montagnier pour leur découverte du virus responsable du SIDA. Elle répond ici aux 7 questions essentielles que lui pose Jacques Paugam, questions identiques pour tous les invités de cette émission.


Bookmark and Share

1- Dans votre itinéraire professionnel, dans votre carrière, quel a été jusqu’à présent à vos yeux le moment essentiel?


Dans sa vie professionnelle, Françoise Barré-Sinoussi explique que le moment essentiel a été la découverte du VIH en 1983. A cette époque, on ne mesurait pas encore l’ampleur que l’épidémie allait prendre. La prise de conscience se situe vers la fin des années 80 mais surtout à partir de la découverte et de l’identification du traitement dans les années 90. Cette combinaison thérapeutique est doublement efficace. Elle permet aujourd’hui de réduire de plus de 85% la mortalité des patients tout en jouant un rôle de prévention : le risque de transmission aux autres partenaires est réduit de 96% lorsque les patients sont traités tôt. Aujourd’hui 34 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde mais l'accès au traitement est encore insuffisant.

Notre invitée évoque le souvenir d’une rencontre avec un patient en phase terminale à l’hôpital de San Francisco : ce moment touchant où elle est entrée dans la chambre de cet homme à bout de forces. Il tenait à la voir et lui serra les mains. Et pouvant à peine parler, il lui susurra un merci qu’elle ne comprit pas. Lui ayant demandé « pour quoi ? », il répondit « pas pour moi, pour les autres ». "Une telle rencontre, dit-elle, représente un des moments les plus émouvants de la responsabilité qu’ont les chercheurs de donner le meilleur pour faire avancer la science plus vite".



2- Qu’est-ce qui vous paraît essentiel dans votre domaine d’activité aujourd’hui et sur ce que vous faites vous-même actuellement ?

Pour l’invitée de Jacques Paugam, ce qui caractérise la recherche dans le domaine du sida est le travail réalisé étroitement entre différentes disciplines. Il n’y a plus de frontières entre recherche biomédicale, sciences humaines et sociales. Le travail se fait aussi avec le personnel soignant et des associations qui représentent les patients, ce qui n'était pas évident il y a vingt ans.



3-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires