Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La chapelle Sixtine de Michel-Ange racontée par Dominique Fernandez, de l’Académie française

L’académicien est l’invité de Marianne Durand-Lacaze

Entrez dans la chapelle Sixtine en compagnie de Dominique Fernandez, de l’Académie française. L’écrivain, qui connaît si bien l’Italie dresse le portrait d’un Michel-Ange fier, bagarreur, au génie créateur hors-norme, bien trop puissant à ses yeux, pour en faire un personnage de roman qui a accompli, ce qu’il convient d’appeler un chef-d’œuvre, seul, ce qui paraît inimaginable, devant l’ampleur de la tâche. Le sculpteur, peintre, architecte, humaniste, ayant réussi la synthèse de l’idéal antique avec le christianisme de son temps appartient au premier tiers du XVIe siècle : « un temps des génies » qui ne laisse pas indifférent 500 ans plus tard.


Bookmark and Share

Le premier tiers du XVIe siècle est « un temps des génies », une ère des synthèses, comme l’a bien montré André Chastel, le mythe de la Renaissance s’est cristallisé à Rome sous la forme de quatre projets grandioses auxquels architectes, peintres, et sculpteurs, appelés dans la capitale furent associés : le Nouveau Saint - Pierre commencé par Bramante ; le mausolée de Jules II, dessiné par Michel Ange ; le « miroir historial » peint par Michel-Ange au plafond de la Chapelle Sixtine ; enfin, le « miroir doctrinal confié à Raphaël dans la Chambre de la signature.





Dominique Fernandez a consacré de très nombreux livres à l’Italie et sa culture, dans ses romans, ses essais, ses écrits de voyages, ses traductions. L’écrivain né à Paris en 1929, ancien élève de l’École Normale supérieure, agrégé d’italien, écrit régulièrement pour le Nouvel Observateur. Il a publié entre autres un Dictionnaire amoureux de l’Italie, a traduit des poèmes de jeunesse de Pasolini, a consacré sa thèse et un essai à Pavese. On connaît son passion pour les arts, la peinture ou l’opéra, sa passion pour Le Caravage qui lui a inspiré La Course à l’abîme repris dans Prestige et Infâmie avec trois autres portraits romancés dont un de Pasolini, justement.

On ne lui connaît pas de livre particulier sur Michel-Ange, figure emblématique des arts de la Renaissance en Italie dont les œuvres ont marqué l’art en Occident pour des siècles sans que visiblement on puisse mettre un point final, à son influence, même aujourd’hui. En témoignent la Pietà de l’artiste Jan Favre, figure star du monde de l’art contemporain ou encore, l’usage des images de la chapelle Sixtine sans cesse reproduites ou détournées par la publicité.





La chapelle est visitée en moyenne par 4 millions de visiteurs chaque année. A ce rythme, on peut se demander comment la préserver ?

Restaurée en 1981 et 1989, on voit bien mieux couleurs et détails des fresques situées à plusieurs mètres de distance du visiteur, au point d'en donner une interprétation différente, non pas sur le fonds mais sur la forme.
Son plan simple consiste en une salle rectangulaire de 40 mètres de long, 13 mètres de large et 21 mètres de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires