Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’œil et le regard de Françoise Huguier, lauréate du prix de Photographie 2011 de l’Académie des Beaux-arts

La photographe expose en 2012 ses clichés sur Singapour, Kuala Lumpur et Bangkok. Entretien avec Marianne Durand-Lacaze

La photographe Françoise Huguier sait attendre le moment où la lumière est la plus belle sur ceux qu’elle photographie. L’Académie des Beaux-arts expose ses photographies argentiques sur ce qu’elle appelle "les longues, longues séquences de vie" des hommes et des femmes de la classe moyenne de trois mégapoles d’Asie : Singapour, Kuala Lumpur, Bangkok : découverte de "l’agora multiethnique" d’une photographe exceptionnelle.


Bookmark and Share

L’Académie des beaux-arts présente du 25 octobre au 25 novembre 2012 le travail de Françoise Huguier, lauréate du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts 2011. Il est d'usage que le lauréat expose l'année suivante le fruit des travaux pour lequel il a été sélectionné un an plus tôt. Là, réside l'originalité du prix de photographie de l'Académie, en permettant d'offrir au lauréat la possibilité d'exposer au cœur de la capitale en novembre. L'exposition s’inscrit cette année dans le cadre du Mois de la Photo à Paris, le rendez-vous international de la photo depuis plus de 33 ans.

Cette exposition, intitulée Vertical / Horizontal, Intérieur / Extérieur. Singapour – Kuala Lumpur – Bangkok « Middle classes » en Asie du Sud-Est à l’aube du XXIe siècle, est donc l’aboutissement d’un ambitieux projet initié dès 2010, une étude en huis clos des classes moyennes des trois capitales d’Asie du Sud-Est : Singapour, Kuala Lumpur et Bangkok.


Sa mise en image de nos mondes modernes d’un bout à l’autre de la planète alterne et contraste avec des photos de profonde humanité, un détail du quotidien, un visage, un intérieur. Dans un paysage urbain, « un extérieur », vide d’habitant de Françoise Huguier, on sent, on voit l’autre et les autres, un peu de ce "nous" qu’on oublie et que les photographes savent nous restituer.
Elle pose la belle question de ce qu’on partage et, de ce qu’on ne partage pas, dans nos sociétés. Lucien Clergue dit d’elle, qu’elle fait de la politique au sens noble, s’occupant de la "cité", de la polis, comme les Grecs de l’antiquité l’entendaient.






Quelle est la « cité » de Françoise Huguier ? Rien moins que le monde, qu’elle sillonne d’un continent à l’autre, n’hésitant pas à séjourner plusieurs mois pour pénétrer de l’intérieur ceux qui lui dévoilent leurs intérieurs.


Pour ce travail photographique sur les classes moyennes de ces trois villes d'Asie, elle a poursuivi sa recherche du huis clos au sein des familles, conformément à ce qui l'intéresse au plus profond : comment vivent les gens ? Dans cette émission, elle raconte comment elle combine sa(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires