Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les Templiers (2/2) : abolition et procès du Temple

avec l’historienne médiéviste Nicole Bériou, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

L’ordre du Temple était menacé, tout le monde le savait. On avait parlé plusieurs fois de le supprimer mais l’on n’y croyait pas vraiment. Un tel ordre, c’était impérissable. Cependant, le 13 octobre 1307, à l’aube, Philippe le Bel fit arrêter tous les Templiers de France. Mal défendus par un pape sans grands moyens, ils furent soumis à un procès qui les dépassait. Ecoutez Nicole Bériou, correspondant à l’Académie des inscriptions et belles-lettres et historienne médiéviste, évoquer la « mauvaise renommée » des Templiers, la lutte entre deux sacralités rivales –le pape et le roi de droit divin-, la condamnation et la postérité réelle et fantasmée de l’ordre du Temple.


Bookmark and Share

D’emblée Nicole Bériou précise : J’ai tenu à évoquer, précédemment, la réelle valeur et la popularité des Templiers, mais, en même temps que se prolonge ce regard positif, la situation devient plus complexe au XIII° siècle. Le Temple a-t-il toujours sa raison d’être depuis la chute d’Acre en 1291 et l’abandon du combat en Orient ? Même à l’intérieur de l’ordre, on se pose des questions. À l’extérieur, on leur reproche, aussi, leur orgueil et leur cupidité. Il faut reconnaître que ces critiques n’étaient pas infondées !


Critiques des ordres religieux-militaires et problème de la fusion

Le clergé séculier proteste contre les faveurs pontificales accordées aux ordres militaires, tous placés sous la protection directe du pape et bénéficiant de l’exemption.

L’exemption porte, entre autres, sur les deux points qui entraînent le plus de conflits entre les séculiers et les templiers : l’excommunication et les dîmes.
Le problème de l’excommunication est double. D’une part, le pape seul, et non plus les évêques, peut excommunier le frère d’un ordre. D’autre part, les ordres échappent en partie aux conséquences de l’interdit jeté par un évêque sur un territoire. Les chapelains de l’ordre du Temple peuvent célébrer la messe dans les paroisses frappées d’interdit.
L’exemption des dîmes au détriment du curé de la paroisse semble particulièrement abusive. Et les ordres en abusent.

À l’impopularité diffuse qui affecte l’ordre s’ajoutent des rumeurs nouvelles imputant au temple des pratiques répréhensibles : hérésie, sorcellerie, idolâtrie, « mauvaise vie ». Autant de crimes contre la foi que colporteront, lors du procès, Philippe le Bel et Guillaume de Nogaret dans le cadre de leurs négociations avec le pape Clément V.

Les tensions, les affrontements répétés, entre le Temple et l’Hôpital montrent l’inconvénient de la concurrence. Pourquoi ne pas les réunir en un ordre unique ?
Clément V et Philippe le Bel proposent une fusion mais(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires