Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les Templiers (1/2) : création et essor du premier ordre religieux-militaire créé en Occident

avec l’historienne médiéviste Nicole Bériou, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Les templiers, hommes de Dieu et hommes des champs de batailles, incarnent la violence sacrée, la guerre sainte et la croisade. La reconnaissance de l’ordre du Temple, à Troyes en 1129, et l’appui spectaculaire que lui a apporté saint Bernard en écrivant son Éloge de la nouvelle chevalerie lui a permis de servir de modèle à tous les ordres religieux-militaires. Écoutez Nicole Bériou évoquer l’origine et les singularités de cette nouvelle forme de vie religieuse.


Bookmark and Share

Au tournant des XIe et XIIe siècles, on assiste à un renouveau monastique avec la remise en cause de la place centrale donnée à la prière au profit du travail manuel.
Cluny, fondé en 909, est une véritable citadelle de la prière alors qu'à Cîteaux -fondation en 1098- la journée des moines se partage entre prière et travail.

Aux Xe et XIe siècles, la majorité des moines sont des prêtres. Au siècle suivant, des laïcs illettrés entrent aussi au couvent -comme les frères convers de Cîteaux qui labourent les terres et s'occupent d'élevage. Ils prient Dieu et font pénitence avec les moyens dont ils disposent : leur corps, leurs forces et leur courage.
Des chevaliers, eux aussi attirés par la vie monastique et qui, jusque là, ne se voyaient offrir que le silence du cloître, peuvent concilier, grâce à la sacralisation de la guerre sainte, la méditation et l'action.

Mouvements de paix, réforme grégorienne et croisade


La nouvelle société adopte l'idéologie des trois fonctions, des trois « ordres » : les oratores prient, les bellatores combattent et les laboratores travaillent.
l'Église se doit de réagir contre les désordres occasionnés par les bellatores.
La Trêve de Dieu cherche, en effet, à préserver les laboratores des exactions (rapines, violences de toute nature) des chevaliers. Seigneurs, châtelains, hommes d'armes, doivent contenir leur fougue belliqueuse et respecter la paix de Dieu, en prêtant serment sur des reliques.
La chevalerie devient la forme chrétienne de la condition militaire.




La réforme de Grégoire VII (1073-1085) modifie profondément l'Église et règlemente la société tout entière.
Les pèlerinages, dont les vertus sont pénitentielles et sanctifiantes, jettent d'innombrables fidèles sur les chemins de Rome, Jérusalem et Saint-Jacques de Compostelle. Les milites christi -les chevaliers du Christ- appelés à protéger les pèlerins et les lieux sacrés, bénéficieront, alors, d'indulgences.
De la fusion de tous ces éléments(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires