Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mesures européennes envers les banques espagnoles

L’analyse de Paul Goldschmidt, ancien directeur à la Commission européenne

Fin juillet 2012, une première tranche d’aide de 30 milliards d’euros sur les 100 milliards prévus, a été débloquée par la zone euro pour aider les banques espagnoles, plombées par un secteur immobilier sinistré. Paul Goldschmidt, spécialiste des questions européennes, revient sur les différentes décisions européennes en vue du "sauvetage des banques espagnoles" dans cet entretien avec Jean-Louis Chambon.


Bookmark and Share

Ce «sauvetage» qui ne semble pas avoir complètement convaincu les marchés, «n’aurait pas été sollicité» prétend le gouvernement espagnol, en le qualifiant de «simple prêt normal» de l'Europe…

Il parait pourtant déjà, en dépit de la rapidité et de l'enthousiasme inhabituel de la Commission européenne, avoir perdu une partie de l'impact psychologique qu'il était supposé pouvoir réaliser tant sur l'opinion espagnole que pour la zone euro.

C'est une nouvelle illustration de la perte de confiance et de crédibilité qui accompagne maintenant chaque décision européenne, quelque soit la valeur objective des intentions.

La crise de la gouvernance européenne est maintenant avérée : les hésitations, le double langage des grands leaders et l’incapacité à dégager une vision d’avenir commun, une feuille de route claire de moyen terme, plombent chaque jour un peu plus la monnaie commune et désespèrent les européens convaincus…

Seuls les adeptes de la «politique de l'autruche» ne l'ont pas encore compris !

Qu'est-ce en réalité que ce prétendu «sauvetage» ?

- s'agit-il d'un geste de solidarité ou d’autoprotection avec des motifs plus égoïstes qu'il n’y parait ?

- à quoi va finalement servir la recapitalisation des banques espagnoles ?

- quelles contreparties seront finalement exigées ( même si le FMI s'est tenu à l’écart du processus) ?

C’est à ces questions, au micro de Jean-Louis Chambon que Paul Goldschmidt, ancien directeur de la Commission européenne, et membre du comité consultatif de l’Institut Thomas MORE, apporte, en grand expert du sujet, des éléments de réponse.



« Une mesure très insuffisante pour éviter qu'un processus d’implosion de la monnaie unique européenne ne se mette inexorablement en place… »

Paul Goldschmith, auteur de l'Europe en formation chez cife, chroniqueur et spécialiste des questions européennes, appelle une nouvelle fois de ses vœux une Europe fédérale et une «BCE de plein exercice» rappelant au passage que les nouveaux dirigeants français ont «une responsabilité historique pour cet ultime sursaut».

Question d'actualité s'il en est...

A suivre



Jean-Louis Chambon, Président du Prix(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires