Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Bande dessinée et histoire : de Jeanne d’Arc à la Guerre de Corée...

Une émission avec Fabrice Hadjadj, Jean-François Cellier et Olivier Grenson, animée par Christophe Dickès

Christophe Dickès reçoit le philosophe Fabrice Hadjadj (Prix Montherlant-Académie des beaux arts en 2009), Jean-François Cellier, respectivement scénariste et dessinateur de Jeanne la Pucelle (Éditions Soleil), et Olivier Grenson, auteur de La douceur de l’enfer (Le Lombard). Au travers de ces deux œuvres remarquables, l’histoire se trouve au carrefour de la pensée religieuse et de la philosophie, de la recherche et de l’accomplissement de soi.


Bookmark and Share

Souvent considérée comme un art secondaire, la bande dessinée possède pourtant ses lettres de noblesse. Surtout, elle n'a pas fini d'explorer toutes ses possibilités et ses champs d'expressions. Avec Jeanne la pucelle-Entre les bêtes et les anges, premier tome d'un triptyque, Fabrice Hadjadj et Jean-François Cellier nous proposent un parcours historique mais aussi une véritable réflexion religieuse sur le sens de la mission de la jeune Lorraine. Loin du personnage de vitrail ou de l'image d’Épinal, les deux auteurs s'attaquent dans ce premier volet à la vocation de Jeanne. Au cours de cette émission, Hadjadj et Cellier évoquent leur collaboration dans la réalisation de cette belle œuvre: les liens qui unissent le scénariste et le dessinateur, les débats sur la représentation de tel ou tel élément de la vie de composition, les choix scénaristiques et graphiques.


Quant à Olivier Grenson, le deuxième et dernier tome de La Douceur de l'enfer paru aux éditions du Lombard, nous projette dans un tout autre univers avec une histoire familiale contemporaine sur fond de guerre de Corée. Billy Summer, jeune Américain, architecte d’intérieur de profession, tente de recomposer l’histoire de son grand[ère mort au champ d’honneur à l’occasion de la guerre de Corée. Dans sa quête, le jeune homme se retrouve à la frontière des deux Corées, sur la fameuse zone démilitarisée, moment charnière du récit qui symbolise le passage d’une vérité à l’autre. L’histoire est à la fois une variation sur les racines et la quête identitaire, la fuite du mensonge et le sens de la responsabilité dans un chaos politique et guerrier. Le héros, personnage a priori sans caractère, recherche une forme de paix. Il la trouvera au prix de l'acceptation de son propre passé.


Les invités

- Fabrice Hadjadj est écrivain et philosophe. Auteur d'une œuvre importante consacrée à la foi catholique (Jardins intérieurs, regards croisés sur l'art et la foi, Parole et Silence, 2007; Pasiphaé : ou comment l'on devient la mère du Minotaure, Paris, Desclée de Brouwer,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires