Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Billet d’Asie : un Caillou nommé Pitcairn

Par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques

Perdue au milieu du Pacifique se trouve une île nommée Pitcairn, point marin le plus éloigné des terres (à 2575 km de la côte), ancien refuge de mutins et terre héritière de l’histoire mouvementée de la Royal Navy où vivent encore les derniers descendants des révoltés du Bounty. Dans cette émission exceptionnelle, Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut, offre un témoignage rarissime de cette île mythique, longtemps demeurée isolée du reste du monde. Découvrez dans un Billet d’Asie insolite ce lieu de légendes, aujourd’hui plus petite entité politique du globe où la nature règne en maître et où le temps semble s’être arrêté.


Bookmark and Share

L’île qui devait s’appeler Pitcairn, « aperçue » par un bateau espagnol au début du XVIIe siècle, fût « découverte » par le capitaine Carteret commandant Le Swallow en 1767, une tempête ayant provoqué quelque détour de navigation. Il décrit « un gros rocher couvert de forêt dense, mais ne comportant aucune grève pour débarquer, la forte houle rendant tout accostage périlleux ». Les descriptions ultérieures ne varieront guère.


Après avoir pris le commandement de La Bounty le matin du 28 avril 1789 en vue de l’île de Tofoa (archipel des Amis), et jeté dans une chaloupe le capitaine Bligh et 18 hommes non rebelles, lors de la célèbre mutinerie, Christian Fletcher retourne à Tahiti ; le roi refuse de garder les mutins et Christian sait très bien qu’il ne doit pas rester, tout autant qu’il ne peut rentrer en Angleterre. Il doit chercher un endroit isolé, vivable, loin des routes maritimes ; il connaît l’existence de Pitcairn par les cartes de Bligh, mais la position indiquée reste imprécise : il met 2 mois pour trouver l’îlot, fin septembre 1789, lieu idéal, à l’abord difficile, qui s’avère une terre fertile, pleine de ruisseaux et d’arbres magnifiques. Les mutins trouvent un premier abri dans une grotte, puis, après en avoir tiré tout ce qui était possible, brûlent le bateau le 23 janvier 1790. Pitcairn sera leur domicile définitif.


En mars 1791 le capitaine Edwards sur Pandora passe à moins de 100 miles de Pitcairn ; et Bligh, absout de toute faute par la Cour martiale de la Navy, ayant entrepris son deuxième voyage pour transporter les fameux arbres à pain aux Antilles, cherche également Christian, sans le trouver ; il s’arrête à Mangareva, et passe lui aussi, début 1792, à moins de 300 miles du refuge des mutins, lesquels sont encore tous en vie.

Les mutins sont au nombre de 15 et ont embarqué 12 femmes polynésiennes et quelques polynésiens ; l’épouse de Christian ainsi que celle de l’aspirant Edward Young sont d’excellentes familles. Le premier enfant de Christian naît en 1790 : c’est un garçon qu’il prénomme Jeudi Octobre ; suivront un autre garçon, Charles, et une(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires