Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’abbaye royale de Chaalis

avec Jean-Marc Vasseur

L’abbaye royale de Chaalis, dans l’Oise, a été léguée à l’Institut de France. Le domaine est remarquable par son château et son musée qui offre une inestimable collection d’art réunie par Nélie Jacquemart-André, par son parc et sa ravissante roseraie et par les ruines de l’abbaye cistercienne et la chapelle ornée des fresques de Primatice.


Bookmark and Share

Jean-Marc Vasseur, historien du service des activités pédagogiques de l'Institut, raconte dans cette émission la longue histoire du domaine de Chaalis.
Dès l'époque mérovingienne, en effet, dans des actes notariés, apparait le nom de Chaalis. En 1136, le roi Louis VI le Gros fonde une abbaye cistercienne qui prospère rapidement et qui, au XIII ème siècle compte parmi les plus grandes abbayes de France. Saint-Louis aimait venir s'y recueillir.



Au XVI ème siècle, c'est le cardinal Hippolyte d'Este, jeune évêque de Milan, parent de la famille royale de France (son frère Hercule, duc de Ferrare, avait épousé Renée, la fille de Louis XII) qui s'éprend de ce lieu et entreprend la commande des fresques qui ornent la chapelle. Elles sont si belles que le lieu est rapidement surnomé "la Sixtine des Valois". A ce sujet, l'on peut citer M. Jean-Pierre Babelon, membre de l'Institut, conservateur du domaine qui explique que cet ensemble mural est "l'exemple de la démonstration du dogme par l'image, comme l'avait fait au plafond de la Sixtine le pape Jules II". Les historiens d'art sont désormais unanimes : la présence de Primatice en personne à la chapelle de Chaalis s'impose avec évidence.

Au XVIIIème siècle, de nouveaux bâtiments claustraux sont édifiés sous la direction de Jean Aubert, architecte des grandes écuries de Chantilly et du Palais Bourbon à Paris. L'aile nord de ce nouveau cloître sera transformée en château au XIX ème.

En 1851, le domaine devient la propriété de la baronne de Vatry qui entreprend la restauration de l'ensemble de l'abbaye royale de Chaalis. Elle confie la chapelle à l'architecte Edouard Corroyer, élève de Viollet-le-Duc, tandis que les fresques sont restaurées par Jean-Paul Balze, élève d'Ingres. Mais ces fresques avaient depuis le XIX ème siècle beaucoup souffert et elles viennent d'être à nouveau restaurées en 2006.

En 1902, l'infatigable voyageuse et collectionneuse, Nélie Jacquemart-André, veuve du mécène et grand amateur d'art, Edouard André, achète à son tour le domaine, y rassemble une grande partie de ses magnifiques collections d'art. A sa mort, en 1912, elle lègue à l'Institut de France le domaine de Chaalis et le musée Jacquemart-André situé boulevard Haussmann à Paris.

Jean-Marc Vasseur nous fait partager sa passion pour ce lieu prestigieux, où se tiennent chaque année les fameuses "Journées de la Rose". Il évoque également les ateliers de parfums mis en place par le Service pédagogique(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires