Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Capitalisme et cohésion sociale, deux sujets antinomiques ?

avec Jean-Luc Gaffard, coauteur du livre et invité de Jean-Louis Chambon

Jean-Luc Gaffard et Mario Amendola prennent le pari de réunir sous un même thème deux sujets souvent considérés comme antinomiques : le capitalisme et la cohésion sociale. Le premier est l’invité de Jean-Louis Chambon. Ils sont tous deux professeurs d’université et lauréats du prix Schumpeter en 2008.


Bookmark and Share

Mais la crise du XXIème siècle est venue bousculer bien des certitudes, y compris celles qui permettaient de croire dans «…les vertus d'une concurrence libérée de toute entrave assurant spontanément un bien-être individuel et social maximum…».

Cependant, contrairement aux « vieilles idées des décideurs », l’instabilité est de retour, témoignant des changements structurels rarement anticipés d'une ampleur et d'une récurrence surprenante ; aussi fallait-il, préconisent les auteurs « revenir à cette idée simple : les banques centrales existent pour résoudre les problèmes d'instabilité endémique des systèmes financiers et non pas pour garder un taux d’inflation définitivement nul… »


Prétendre construire un équilibre fait de flexibilité des marchés et de neutralité des gouvernements est devenu une vieille lune, de même qu’appliquer « des règles intangibles au mépris de la cohésion sociale et, in fine sans doute, de la démocratie... » apparait de moins en moins viable.

Les auteurs montrent en quoi la théorie du libre-échange incluant « le voyage de retour » des flux des pays excédentaires vers les pays importateurs dans la logique d’un équilibre inter-temporel dans l’échange international, ne résiste pas à la réalité d’aujourd’hui.
Le « voyage » produit plutôt de « mauvais investissements » déraisonnables à l’instar des excédents commerciaux allemands générant consommation excessive et bulles immobilières en Grèce et en Espagne.

Leur conviction, brillamment et fort pédagogiquement illustrée, tient pour l’essentiel à la mise en œuvre d’une extension du champ de l’action politique identique à celle que connaissent les marchés et selon les mêmes principes de régulation et de recherche de cohésion sociale.

Un plaidoyer convaincant pour une mondialisation réussie.



Texte de Jean-Louis CHAMBON.
Président du Prix TURGOT.




CAPITALISME ET COHESION SOCIALE


Mario AMENDOLA – Jean-Luc(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires