Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Roland Recht : Nicolas de Leyde, le sculpteur du XVe siècle au regard moderne

L’extraordinaire personnalité de cet artiste européen, évoquée par l’académicien des inscriptions et belles-lettres

Nicolas de Leyde (vers 1430-1473) considéré, avec Claus Sluter, comme le plus grand sculpteur de la fin du Moyen Âge au nord des Alpes, porte sur le monde un « regard moderne », affranchi des conventions que la commande religieuse imposait depuis des siècles à la représentation du visage et aux mouvements du corps. Roland Recht, de l’Académie des inscriptions et belles lettres, évoque l’extraordinaire personnalité de cet artiste européen – presque oublié- et le formidable retentissement de son art.


Bookmark and Share

Le Musée de l'œuvre Notre-Dame de Strasbourg expose jusqu’au 8 juillet, conjointement avec le musée du Liebieghaus Skulpturensammlung de Francfort : Nicolas de Leyde, sculpteur du XVesiècle, un regard moderne



Strasbourg, une métropole artistique au XVesiècle


Pour un artiste du nord de l’Europe, le bassin du Rhin supérieur et plus particulièrement Strasbourg forme un lieu de concentration exemplaire où la prospérité du commerce et le flux des échanges favorisent tout naturellement l’activité artisanale et artistique –en lien, en particulier, avec le chantier de la cathédrale Notre-Dame, achevée dans son ensemble en 1439.




Le « Gothique tardif » sur le Rhin supérieur



Roland Recht précise : « Le rythme de la progression de l’architecture, de la sculpture et de la peinture gothiques n’est pas le même en Allemagne que dans les autres pays européens. La France et l’Angleterre évoluent d’une manière beaucoup plus rapide. On peut dire que la phase finale du gothique commence en France au cours du XIVesiècle.
Le « Gothique tardif » est une notion un peu générale qui englobe une période durant laquelle on entre dans un monde de formes, picturales et architecturales, particulières dans les pays germaniques au mitan du XVesiècle.

Deux tendances esthétiques, associées, le caractérisent : un retour sur des courants artistiques du XIIIesiècle et un nouveau langage formel, aride, puissant, lié à une forme de sauvagerie ; quelque chose qui se rapprocherait –et pourquoi pas ?- du cubisme analytique.

Esquissé dès avant la moitié du XVesiècle, le renouvellement du style s'accomplit essentiellement dans l'oeuvre de Nicolas de Leyde qui est à la source même de la sculpture gothique tardive de la partie sud de l'Empire. »




Esquisse d’une biographie


On sait peu de chose de Nicolas de Leyde, dont seules 11 années sont documentées.
On suppose qu’il est né vers 1430 à Leyde en Flandres comme son nom l’indique, mais il est également appelé(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires