Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Deux meubles historiques retrouvent leur château d’origine : Versailles et Chantilly

Le Chancelier de l’Institut, Gabriel de Broglie raconte les aventures de ce mobilier patrimonial

Ce n’est pas tous les jours que deux des plus beaux châteaux français échangent leur mobilier ! Belle histoire que celle de la table de la bibliothèque privée de Louis XVI, installée sous la Révolution à la bibliothèque de l’Institut, qui retourne aujourd’hui à Versailles, en échange d’un bureau créé par Boulle pour le prince de Condé qui, lui, était à Versailles et qui rejoint désormais le Château de Chantilly... Le Chancelier de l’Institut de France, Gabriel de Broglie, raconte les détails de cet échange inhabituel de deux meubles d’exception.


Bookmark and Share

Laissez-nous aujourd’hui vous conter le récit d'une histoire de meubles ayant appartenu et appartenant toujours à notre patrimoine historique, qui viennent d’être échangés entre le château de Versailles et l’Institut de France. C'est une étonnante histoire que nous relate Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France, détaillant les tenants et aboutissants de ce singulier « partage».

Admettons-le : cela n’arrive pas tous les jours que de grandes institutions se mettre d’accord pour rapporter en leur demeure d’origine des trésors, meubles historiques laissés en dépôt. En réalité, trois entités sont ici concernées : l’Institut de France, le château de Chantilly et le château de Versailles.
Souvenons-nous en effet que le château de Chantilly, en tant que partie de l’héritage du duc d’Aumale, Henri d’Orléans, avait été légué à son petit-neveu le dernier duc d’Aumale qui, lui même sans héritier, l’avait légué à l’Institut de France en 1884. Depuis, c’est donc l’Institut de France qui est en charge de la gestion et de l’entretien de ce magnifique château.


Des ouvrages d’exception


Au fond de la bibliothèque de l’Institut de France à Paris, rappelle Gabriel de Broglie, se trouvait une très grande table, aux généreuses dimensions (3.95 x 1.88, soit presque 4 m sur 2 m). Recouverte d’un cuir, marron actuellement, vert à l’origine, elle avait été faite pour la bibliothèque privée de Louis XVI, au second étage du château de Versailles, en acajou de Cuba et bronze doré, signée Limonne, ébéniste du château (on trouve une autre table de ce même ébéniste dans la salle à manger de Louis XVI).
A l’Institut de France, elle avait tout de suite su trouver sa place dans ce lieu d’érudition, adaptée en effet à l’étude de livres de très grand format, contrairement à la plupart des autres tables de bibliothèque.


Mais comment avait-elle pu se retrouver là ? La question est encore loin d‘être résolue. Le Chancelier semble pourtant pencher pour une hypothèse qui, somme toute, demeure la plus plausible : Elle aurait été saisie à la Révolution (comme la plupart du mobilier royal de Versailles, par la suite(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires