Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci

Visite en compagnie de François Saint Bris

Lorsque Léonard de Vinci arrive en France, en 1516, le roi François 1er l’installe près d’Amboise, au château du Clos Lucé. Le maître apporte avec lui trois de ses plus belles oeuvres : la Joconde, le Saint Jean Baptiste et la Sainte Anne. Aujourd’hui, la demeure conserve l’atmosphère intime de la vie quotidienne de Vinci, expose les maquettes de ses inventions et invite à découvrir son génie.


Bookmark and Share

Depuis plusieurs générations, la famille Saint Bris entretient la magnifique demeure du Clos Lucé. François Saint Bris nous relate son histoire au fil des années. Il nous fait -en imagination- visiter les pièces où vécut Léonard : la cuisine et son immense cheminée, la chambre avec son lit authentique, la salle du conseil où le maître reçevait ses invités et les grands de la Cour ainsi que le parc et le jardin. Il nous dévoile les multiples facettes du génie inventif de Vinci.





"Regarde la lumière et admire la beauté. Ferme l'oeil et observe. Ce que tu as vu d'abord n'est plus et ce que tu verras ensuite n'est pas encore". C'est en gardant en mémoire ce conseil de Léonard que l'on doit visiter sa demeure française, en se souvenant que si Léonard est né à Anchiano, entre Pise et Florence, le 1er avril 1452, le ciel de Touraine et sa lumière légère lui rappelait la Toscane.

Histoire et fêtes

Le château que l'on appelle depuis le XVIIe siècle le Clos Lucé portait auparavant le nom de Château du Cloux. Léonard lui-même signe sur l'un de ses cahiers : "le manoir de Cloux". Ce château avait été édifé en 1477 par Etienne le Loup, marmiton annobli, maître d'hôtel du roi Louis XI, sur des fondations anciennes que l'on peut dater du XIe siècle. Il était à cette époque fortifié et entouré d'un système de défense habituel : tour de gué, chemin de ronde, poterne et pont levis. A la Renaissance, le chemin de ronde est devenu une galerie "à l'italienne" que l'on emprunte aujourd'hui avec autant de plaisir que les gens de la cour du roi qui, de là, admiraient les fêtes et spectacles que Léonard de Vinci organisait à leur intention. L'une des plus fastueuses reste la féérie nocturne fantastique donnée le 19 juin 1518 qui nous est connue par la relation qu'en fit l'ambassadeur de Venise, Galeazzo Visconti : "fête admirable... le lieu en était Le Cloux, très beau et très grand palais..." Cette nuit-là, Léonard avait tendu de draps bleu ciel la cour de sa demeure et avait reproduit l'emplacement des planètes, du soleil, de la lune et les signes du zodiaque.

Un castel fort plaisant

Lorsqu'il arrive au château, Léonard retrouve peu de traces de la bâtisse du Moyen-Age,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires