Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le mythe de Narcisse dans l’oeuvre musicale de Benjamin Britten , par Danièle Pistone, correspondant de l’Académie des beaux-arts

La musicologue évoque Narcisse, la cantate pour hautbois solo de l’académicien britannique

Danièle Pistone, correspondant de l’Académie des beaux-arts, évoque dans cette émission le mythe de Narcisse dans la pièce pour hautbois solo de Benjamin Britten qui fut membre associé étranger de cette même académie, élu en mai 1976 quelques mois avant sa mort, succédant à Chostakovitch. Cette émission fait partie d’une série présentant trois mythes grecs dans l’art, la littérature, la musique : Prométhée, Narcisse, Thésée. De nombreux académiciens, écrivains, peintres ou musiciens, se sont en effet inspirés de la mythologie dans leurs œuvres.


Bookmark and Share

Benjamin Britten (1913-1976) a composé cette cantate intitulée Narcisse en 1951, alors qu’il était à la fin de sa vie. Cette cantate fait partie d’un ensemble de six pièces pour hautbois intitulé Métamorphoses d'après Ovide. On y retrouve six personnages mythologiques : Pan, Phaéton, Niobé, Bacchus, Narcisse et Aréthuse. Britten a-t-il voulu faire un retour aux sources en créant cette cantate ? Pour Danièle Pistone, Britten, très cultivé, n'est pas spécialement attiré par les mythes mais il vit dans un pays où ces thèmes sont fondateurs, cependant pour expliquer son désir de se rapprocher des mythes, la musicologue confie « je suis persuadée qu’en fin de vie, -c'est le cas de beaucoup d’artistes-, on retourne beaucoup plus facilement à ce qui peut y avoir de plus profond donc les mythes. »

Qu’est-ce qui peut attirer un artiste quand il se tourne vers les mythes anciens, dont certains sont oubliés ? questionne une élève de l’école d’art Koronin. « Un supplément de quelque chose sans doute, quelque chose qui dépasse le quotidien… », répond Danièle Pistone, tout en n’omettant pas de signaler que chez les musiciens, c’est encore autre chose qui les pousse vers un mythe.


Citant Claude Lévi-Strauss qui évoquait la « structure feuilletée du mythe », la musicologue souligne combien il voyait juste avec cette réflexion sur l’identité de la structure entre le mythe et la musique. A ses yeux, chaque artiste interprète le mythe, un interprète vient et chasse l’autre, un auditeur vient et chasse l’interprétation qu’on vient de lui donner.
Dans le cas de la pièce n°5 de Britten, Narcisse, il n’y a pas de textes… mais on remarque qu’il y a un phénomène d’écho, en lien direct avec le mythe… Le compositeur a choisi de se référer à un élément du mythe de Narcisse en évoquant la nymphe Echo même si elle n’est qu’une partie du mythe. Pour(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires