Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’évolution du cerveau humain, de l’embryon au cyborg. Avec Pierre-Marie Lledo

d’après le livre Le cerveau sur mesure de Jean-Didier Vincent et Pierre-Marie Lledo

Notre cerveau dispose d’une grande capacité d’adaptation avec, chaque jour, de nouvelles cellules nerveuses qui sont produites et de nouvelles connexions qui s’effectuent entre-elles, le cerveau se reconfigurant ainsi en permanence, même jusqu’à un âge avancé, à condition... de le stimuler. Avec Pierre-Marie Lledo auteur, avec Jean-Didier Vincent, du Cerveau sur mesure publié chez Odile Jacob, intéressons-nous à l’évolution du cerveau humain, depuis l’embryon jusqu’au cyborg... !


Bookmark and Share

Pierre-Marie Lledo compare notre cerveau à une cathédrale : « Ces édifices sont construits sur d’anciennes églises. De la même manière, notre cerveau est bâti sur les vestiges de notre lointain passé. lorsqu’on visite la Sagrada Família à Barcelone, on est toujours frappé par le nombre de grues qui l’entourent. Le cerveau, c’est la même chose : même adulte, il est un chantier permanent ! ».
C’est un des principaux messages du livre Le cerveau sur mesure publié chez Odile Jacob : contrairement aux idées reçues, nous ne faisons pas que perdre des neurones à partir de l’âge de 20 ans. Le cerveau est en reconstruction perpétuelle jusqu’à un âge très avancé, s’il est stimulé.


La place des sens

Comme nous l’expliquent Jean-Didier Vincent et Pierre-Marie Lledo dans leur ouvrage, la morphogénèse du cerveau est étroitement liée à celle de la face des vertébrés, là où sont rassemblés les sens.
Pierre-Marie Lledo précise : « L’émergence du cerveau tel que nous l’avons hérité provient d’une rupture entre les invertébrés et les vertébrés. Toutes les parties du système nerveux qui s’échelonnaient partout dans le corps sont ramenés petit à petit vers l’avant, vers la tête ».
Cet élan vers l’avant s’est produit dès lors que les animaux ont commencé à explorer le monde dans lequel ils évoluaient en quête d’une proie. Et pour chasser, leur sens de l’olfaction leur a été précieux.
Particularité pour les neurones de l’olfaction : ils se renouvellent environ tous les deux mois. « Lorsque l’on respire des choses plus ou moins toxique, le système est réparé en permanence. En revanche, les scientifiques cherchent toujours à comprendre la raison pour laquelle, à l’intérieur du cerveau, bien protégé dans une boîte crânienne, des neurones sont aussi remplacés. On y trouve deux grandes structures :
- l’hippocampe qui gère la mémoire spatiale
- le bulbe olfactif qui lui, reçoit l’information sensorielle de la cavité nasale.
Si ces systèmes sont remplacés en permanence, comment pouvons-nous reconnaitre une odeur, la mémoriser ? C’est un mystère sur lequel mon équipe travaille actuellement »
.

La vue est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires