Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Alexandre le Grand , avec Olivier Picard, de l’ACADEMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

Alexandre III, roi de Macédoine et d’Asie, mourut à Babylone en 323...

Alexandre (356-323 avant J.C.) était macédonien. C’est une donnée essentielle pour comprendre son épopée. La mise à jour, en 1977, du tombeau de son père, Philippe II, et des trésors de la nécropole d’Aigai illustre l’importance, la prospérité, de la Macédoine antique. Mais, la Macédoine faisait-elle vraiment partie du monde grec ? Quel royaume, quels projets, Philippe II laissa-t-il en héritage à son fils ? Quels problèmes politiques s’imposèrent-ils au nouveau Grand Roi ? Olivier Picard, historien helléniste, répond répond à ces questions.


Bookmark and Share



D'emblée Olivier Picard précise : « La Macédoine antique : Grèce ou pas Grèce ? La question est posée dès l'Antiquité avec Démosthène qui, dans ses Philippiques, traite Philippe II de « barbare ».
À l'époque des Guerres Médiques, déjà, la question s'était posée. À ce moment-là, Alexandre Ier de Macédoine a demandé à participer aux Jeux Olympiques - jeux réservés aux Grecs. Les historiens anciens nous disent que la candidature de ce premier Alexandre fut acceptée car sa famille descendrait d'Argos, dans le Péloponnèse, et d'Héraklès.
Dans l'époque contemporaine la question est toujours d'actualité avec le conflit entre la Macédoine de Skopje et la Grèce.

Mais revenons à l'Antiquité. Il est certain que la Macédoine a un évolution politique différente de celle des Grecs et qu'elle n'a pas participé au premier grand développement de la civilisation grecque mycénienne. Les Macédoniens ont eu des contacts avec les Mycéniens mais il n'y a pas de royaumes mycéniens en Macédoine. Et, à cet égard, le massif de l'Olympe constitue une frontière indubitable.

Cependant, la Macédoine fait partie du monde grec et cherche à s'helléniser de plus en plus.
La culture grecque est à l'honneur à la cour macédonienne, très ouverte aux artistes et philosophes de la Grèce du Sud et de la mer Egée: Euripide y séjourne et, de 343 à 340, Aristote est le précepteur du futur Alexandre le Grand.
Les dernières découvertes épigraphiques montrent que la langue macédonienne est un dialecte grec et, par ailleurs, nous savons que Philippe II impose l'attique comme langue officielle.
Donc on peut dire que les attaques de Démosthène sont des attaques politiques et que la Macédoine est bien un rameau de la civilisation grecque. »







La Macédoine avant Alexandre III le Grand

La Haute-Macédoine, avec ses plateaux montagneux arides, est une région assez déshéritée mais la Basse-Macédoine, riche en eau, a une agriculture luxuriante. Ses ressources naturelles expliqueraient,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires