Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Des photos pour immortaliser Salvador Dalí et ses amis académiciens

Le peintre, membre associé étranger de l’ACADEMIE DES BEAUX-ARTS, raconté par Jordi Casals, collectionneur de photos du Maître

Jordi Casals collectionne depuis l’âge de 20 ans des photos du peintre académicien. Il nous raconte quelques anecdotes ainsi que les amitiés de Dalí avec plusieurs académiciens dont Jean Cocteau. On le sait : Salvador Dalí s’intéressait beaucoup à la photo d’art et il aimait se mettre en scène pour immortaliser les grands moments de sa vie.


Bookmark and Share

Moitié catalan, moitié parisien, Jordi Casals a depuis toujours été fasciné par le peintre surréaliste Salvador Dalí (1904-1989) reçu à l'Académie des beaux-arts en 1978.

«Je suis tombé dans l'art quand j'étais tout petit. Miro était un grand ami de mon père et c'est Miro qui avait amené la première fois Dalí à Paris. Le peintre était omniprésent dès mon enfance, j'attendais avec impatience que passe à la télévision la publicité sur le chocolat Lanvin ! Plus tard dès 23 ans j'ai commencé à travailler dans l'édition d'art et je me suis orienté vers l’œuvre gravée de Dalí. Le destin m'a amené à la photo et à Monaco où j'ai créé ma galerie d'art. Là-bas, j'ai découvert que toute sa vie, Dalí avait transité et résidé en principauté de Monaco.»


Grâce aux photographies de Jordi Casals, nous retrouvons Dalí en compagnie d'académiciens ou plutôt futurs académiciens comme Jean Cocteau :







- Il y a des photos emblématiques notamment celle où en 1968, à l'hôtel Meurice, il donnait des cours de dessins par terre. Ou celle où nous le voyons en 1956 en train de discuter avec son confrère catalan Antoni Tapiès (élu à l'Académie des beaux-arts en 1994). Tout au fond de la pièce nous apercevons Georges Mathieu (élu à l'Académie en 1975) :



Dalí est une figure importante du Paris des années 50, 60, 70 où il fait des créations vivantes. Avec Georges Mathieu, ils créent une multitude de tableaux, souvent lors de happenings ou performances minutées devant un public, qui mettent en valeur la rapidité et la spontanéité du geste. (En 1956 au Théâtre Sarah-Bernhardt à Paris, Mathieu, devant près de 2000 spectateurs, crée un tableau de 4 x 12 mètres en utilisant pas moins de 800 tubes de peinture.)

Extraits tirés du livre "Dalí m'a dit" de Louis Pauwels, élu à l'Académie des beaux-arts en 1985 et ami du peintre :

-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires