Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’urgence éthique. Une autre vision pour le monde des affaires

Emmanuel Toniutti, l’auteur, plaide pour un retour d’urgence de l’éthique !

Emmanuel Toniutti prône plus d’éthique dans le comportement des dirigeants, remettant alors l’humanisme au centre du libéralisme, ce qui n’empêche en rien la course aux performances ! Dans son livre L’urgence éthique, il s’entretient avec Alain Mainguy, directeur du centre de perfectionnement pour un dialogue ouvert sur le monde des entreprises. Emmanuel Toniutti est l’invité de Jean-Louis Chambon.


Bookmark and Share

A l’orée de cette nouvelle année sur laquelle pèse bien des hypothèques économiques, financières, sociales et politiques, aller jusqu'à penser que 2012 puisse, contre toute attente, être aussi l'année du « renouveau », d’un redémarrage de la société civile vers un avenir plus ambitieux, additionnant plus de responsabilités pour le présent et d'ambition pour les générations futures, c'est sans doute surprenant, mais nullement délirant. Cela suppose pour le modèle occidental que deux conditions préalables se mettent progressivement en place :

- la première nécessite que les chefs d'Etats européens passent plus de temps à consolider les constructions de l'Histoire européenne et à ouvrir une nouvelle page d’une souveraineté commune plutôt qu'à les remettre en cause, soit par leur frilosité, soit par leur indécision ou bien encore par des visions étroitement nombrilistes et passéistes.

- la seconde et non la moindre, concerne les dirigeants dans leur façon d'être et de faire. Il s'agit de l’éthique et en réalité aussi d'une urgence.

L’ « urgence éthique » est parfaitement développée sous ce titre dans le livre d’Emmanuel Toniutti. «Cette demande insistante, grandissante est apparue un peu partout dans le monde, sous des formes périphériques ou basiques (démocratie, liberté, justice) mais les dirigeants du monde occidental, dit avancé, seraient bien mal inspirés s'ils devaient considérer que cet appel ne les concernent pas ou peu. La crise de l'économie libérale a montré à quel point le modèle était épuisé ; de même que l’obsession de la maximisation du profit à court terme, le plus souvent au détriment de l'ensemble des autres parties prenantes, a progressivement conduit les leaders vers moins de pratiques vertueuses, et la captation démesurée des richesses produites, sous forme de rémunérations, et d'avantages exorbitants, sans lien avec leurs mérites et ceux du corps social.»



Sur bien des points ce sont les grands principes du libéralisme qui ont été pervertis : au lieu et place du progrès pour tous, s’est instaurée une logique d’élitisme autour de dirigeants, obsédés par la performance économique et délaissant la dimension humaine.

Les crises répétitives du XXIème siècle sont venues opportunément souligner ces dérives, et l’éloignement tragique qui s'est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires