Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Claviers en miroirs : le récital de piano revisité par Michaël Levinas

Un concert d’un nouveau genre au Collège des Bernardins : bienvenue dans le monde de la "concertation"

Le Collège des Bernardins ose une programmation musicale peu commune avec l’événement joliment baptisé Claviers en miroirs, en donnant carte blanche à Michaël Levinas, de l’Académie des beaux arts, concertiste et compositeur, figure de la "musique au présent". Les musiques de Bach, de Beethoven et de Levinas, seront interprétées par des virtuoses du clavier. Michaël Levinas et Maxime Pascal, le jeune chef d’orchestre qui dirigera le concerto pour piano espace n°2 de Levinas, sont les invités de Canal Académie grâce à Marianne Durand-Lacaze.


Bookmark and Share

Le jeudi 19 janvier 2012, dans la nef du collège des Bernardins à Paris,
Michael Levinas, piano ; Alain Planès, pianoforte ; Pierre Hantaï, clavecin, interprèteront Bach et Beethoven. Au rendez-vous : Le Clavier bien tempéré et deux des plus magistrales sonates de Beethoven pour un concert unique à 20 H. L'idée de ce concert particulier qui veut donner la primauté à la qualité de l'écoute consiste à réunir trois claviers en « majesté » dans la nef du Collège des Bernardins pour un programme original. Le public pourra entendre des extraits du Clavier bien tempéré de Bach, ô combien célèbre, interprété par Michaël Levinas, Pierre Hantaï et Alain Planès et deux sonates de Beethoven : la sonate pour piano n° 17, en ré mineur opus 31 n°2 La tempête au pianoforte par Alain Planès et la sonate pour piano de Beethoven, n° 21 en do majeur op 53 Waldstein, par Michaël Levinas dont on connaît la grande passion concertiste pour Bach et Beethoven. L'écriture musicale de Michaël Levinas n'est pas religieuse mais d'inspiration fortement judéo-chrétienne.





Le lendemain, encore dans la nef, dans la grande sacristie, l’Ensemble Le Balcon dirigé par Maxime Pascal interprètera un concerto composé par Michaël Levinas. Le concerto pour piano-espace n°2, pour piano, 5 instruments, deux bandes magnétiques et dispositifs électroacoustiques devrait faire des étincelles sous la baguette de ce jeune chef dont l'énergie et la curiosité ont séduit Michaël Levinas qui l'a eu comme élève, il y a quelques années déjà.




La deuxième soirée est placée sous le titre « Invariable clavier du baroque au XXe siècle ». Elle invite à un voyage dans le temps autour d'un instrument qui a peu évolué au cours des siècles, si on prête attention. Des touches blanches et noires, très adaptées à la main, restent les composantes habituelles des claviers depuis le Moyen Âge. Pour Michaël Levinas, cette relation avec la main est ce qu'il y a de plus humain, dans le mode de l'émotion avec la respiration, elles ont des incidences sur le langage musical. Michaël Levinas s'intéresse à l'écoute, à la transmission orale de l'enseignement de la musique. Le public entendra peut-être, non(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires