Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Cerveau, émotions et vie sociale (2/3)

Colloque "Émotions et santé, émotions et société". Intervention de Pierre Buser de l’Académie des sciences

Notre comportement est largement conditionné par nos émotions mais ce domaine reste encore bien mystérieux. La biologie, la médecine, la philosophie, la sociologie et le droit sont des disciplines susceptibles d’aider à mieux l’approcher. C’est la raison pour laquelle a été organisé le colloque "Émotions et santé, émotions et société" à l’Institut de France. Le neurologue Pierre Buser, dans son intervention, développe la part de l’empathie en neurobiologie, cette capacité de l’homme à se mettre à place de l’autre sur le plan émotionnel.


Bookmark and Share

Canal Académie vous propose la retransmission en trois parties du colloque Émotions et santé, émotions et société organisé à l'Institut de France en novembre 2011.
Retrouvez dans ce deuxième volet la communication de Pierre Buser sur le cerveau émetteur et lecteur de messages sociaux.

Ecoutez également les deux autres intervenants :
- Jean Baechler, sociologue, philosophe et historien, membre de l'Académie des sciences morales et politiques:
- Yves Agid, neurologue membre de l'Académie des sciences :




Cerveau, émotions et vie sociale

Extraits de l'intervention de Pierre Buser, membre de l'Académie des sciences (à écouter en intégralité)

« Pour qui a vu se développer et évoluer les neurosciences, avec des perspectives un temps surtout centrées sur les mécanismes élémentaires, mais qui maintenant se préoccupent à nouveau des fonctions cérébrales les plus complexes, un étonnement surgit. Comment se trouve-t-il que le cerveau, si attentivement analysé à certains égards, soit si peu interrogé et impliqué lorsqu’il s’agit de comprendre les relations sociales ? Tout se passe si souvent comme si l’objet des observations était l’individu vu dans son isolement, subissant son environnement, réagissant à lui, agissant vers lui, mais sans que soient réellement prises en compte les interactions bilatérales et réciproques entre les interlocuteurs, individuels ou collectifs. Cet intérêt si relatif pour ce qui pourrait être vu comme une neuroscience des communications et des comportements sociaux est surprenante. Car nombreuses sont les situations d’interactions interindividuelles qui nécessairement impliquent des fonctions cérébrales souvent complexes, qu’il s’agisse des domaines cognitifs ou surtout émotifs. Ce qui suit va brièvement analyser divers aspects de cette problématique. Le centre en sera notre espèce, mais ne pourra ignorer certaines autres, animales, proches de nous dans l’évolution, et qui à cet égard retiennent l’attention.

Le cerveau, émetteur et lecteur de messages sociaux

Il n’est que d’observer les actions et réactions(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires