Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’essentiel avec... Christian Poncelet

L’académicien, ancien président du Sénat, répond aux sept questions essentielles de Jacques Paugam

Christian Poncelet, de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 2003, en répondant aux sept questions essentielles posées par Jacques Paugam, retrace son parcours, engagé et atypique, où la rigueur du serviteur de l’Etat éprouvé s’allie à l’ardeur d’un vosgien d’adoption.


Bookmark and Share

L’invité de notre série« l’essentiel» est aujourd’hui Christian Poncelet qui est, à 83 ans, Sénateur des Vosges et Président du Conseil Général de ce département. Christian Poncelet fut plusieurs fois Secrétaire d’Etat et fut président du Sénat de 1998 à 2008. Il est probablement le parlementaire français, en exercice, totalisant le plus grand nombre d’années de mandats politiques électifs, locaux et nationaux. Christian Poncelet a été élu le 27 janvier 2003 à l’Académie des sciences morales et politiques dans la section générale.

(Retranscription de l’émission réalisée avec Jacques Paugam de Canal Académie)




1- Dans votre itinéraire professionnel, dans votre carrière, quel a été le moment essentiel ?

C.P : C’est sans aucun doute mon élection à la présidence du Sénat. Ce fut pour moi le couronnement de plusieurs années de travail consacrées à mes concitoyens et à mon pays. Le Sénat est une assemblée de réflexion composée d’élus locaux chevronnés et expérimentés. C’est pourquoi l’élection à la présidence du Sénat est une élection particulièrement difficile. Je dirais même qu’elle l’est davantage encore pour la réélection. J’ai assumé ma présidence pendant dix années. Je me suis efforcé de valoriser l’institution qui m’avait confiée sa présidence indépendamment des clivages droite-gauche. J’ai organisé des assemblées régionales des élus (sénateurs, maires, conseillers généraux) pour que nous puissions traiter ensemble, toutes tendances confondues, les problèmes auxquels nous étions confrontés. Dans cette perpective, j’ai tout de suite cherché à convaincre mes collègues d’aller en stage dans les entreprises (privées et publiques), dans les administrations (justice, armée…), etc.


- J.P : J’ai entendu dire que vous aviez eu des problèmes avec certains sénateurs qui avaient nulle envie de se retrouver en stage dans des entreprises privées.


C.P : C’est exact. Un sénateur communiste m’a dit : «(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires