Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Bach, le Cantor de Leipzig, par Gilles Cantagrel

Le correspondant de l’Académie des beaux-arts évoque le compositeur dans son ouvrage J.-S. Bach, Passions, Messes et Motets

Gilles Cantagrel, correspondant de l’Académie des beaux-arts et grand spécialiste de l’œuvre de Jean-Sébastien Bach, nous invite à une passionnante immersion dans l’œuvre, la réflexion, la création du compositeur allemand grâce à la parution de son dernier ouvrage J.-S. Bach, Passions, Messes et Motets (Fayard) dont voici un très bel aperçu.


Bookmark and Share


Passions, Messes et Motets. Avant[ropos



Ce volume constitue le complément logique de celui consacré aux cantates de J. S. Bach, et procède selon une démarche analogue. Outre les cantates, ce dernier traitait des oratorios en forme de cantates, de Noël, de Pâques et de l’Ascension. Mais il était naturel d’aborder à présent les textes, traductions et commentaires des deux grands oratorios de la Passion, ainsi que des messes et des motets, avec en particulier le chef d’œuvre de la Messe en si mineur.


Afin de constituer un ensemble cohérent sur l’ensemble de la production vocale de Bach, on a ajouté ici quelques pages chantées issues du Petit Livre de musique pour Anna Magdalena Bach, ainsi que du recueil de chorals publié par l’éditeur Schemelli en 1736, même si toutes ne sont pas de Bach lui-même, mais parce qu’elles font partie aujourd’hui du répertoire lié au compositeur.

Comme dans l’ouvrage précédent, on s’est permis des redites, afin que les commentaires de chaque œuvre puissent être lus séparément du reste. Et les nombreux en langue originale qui y figurent ont été systématiquement traduits en français.

Chacune des grandes œuvres vocales de Bach mériterait à elle seule un volume entier, si l’on voulait en développer, comme il conviendrait de le faire, tous les aspects historiques, spirituels et musicaux. La Messe en si mineur et la Passion selon saint Matthieu, par exemple, ont suscité d’innombrables études et une volumineuse littérature ; elles ont même fait l’objet de colloques spécialisés de plusieurs journées. Là n’est pas l’objectif de ce livre, qui se borne à vouloir proposer, comme pour les cantates, un faisceau d’informations claires et précises, permettant à l’amateur comme au professionnel d’entrer un peu plus avant dans les trésors de ces chefs-d’œuvre.


Ici ou là, j’ai jugé intéressant de mentionner un peu de la fortune posthume des œuvres, de leur connaissance et de leurs premières auditions. On constatera sans peine l’absurdité de la légende selon laquelle la musique de Bach aurait été plongée « dans un profond oubli » durant trois quarts de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires