Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Victor Hugo et Alphonse de Lamartine sont-ils des écrivains politiques ?

Michael Paraire les confronte dans son livre : Victor Hugo, Lamartine, Discours et Lettres, collection Les grands combats de la liberté

Hugo et Lamartine, les deux grands noms du romantisme français, étaient, aussi, des orateurs magnifiques, engagés et courageux. En une sorte d’histoire littéraire et politique comparée, Michael Paraire a choisi et rassemblé quelques discours et quelques lettres des deux auteurs qui témoignent de leurs engagements, de leur humanisme et de l’estime profonde qu’ils se portaient l’un à l’autre. Quel idéal politique, quels combats, quels exils rapprochaient, par-delà l’écriture et la littérature, ces hommes de conviction ?


Bookmark and Share

Michael Paraire, directeur des Éditions de l'Épervier, explique sa position éditoriale :
« De la confrontation des textes et des hommes, on tire souvent des leçons d'opposition ; nous, nous souhaitons, au contraire, en tirer des leçons de complémentarité. Nous aimons montrer comment les grands auteurs se rejoignent, sur le plan littéraire, mais surtout sur le plan politique. Pourquoi est-ce particulièrement intéressant en ce qui concerne Hugo et Lamartine ?La réponse est double. D'une part, en s'opposant à une certaine vision classique dans la littérature française, il s'agissait de montrer les nombreuses concordances entre leur sensibilité et leur parcours politiques -ne parlons pas de leur sensibilité littéraire commune, elle est évidente chez ces deux poètes romantiques !
D'autre part, nous souhaitions rendre justice à Lamartine, dont le rôle politique est trop méconnu. La valorisation, très importante aujourd'hui, de Victor Hugo par rapport à Lamartine ne peut se comprendre quand on étudie, avec soin, les engagements politiques des deux hommes. Non seulement les similitudes sont fréquentes mais, parfois, Lamartine fut plus progressiste encore qu'Hugo ! Leurs textes respectifs sur « L'Abolition de la peine du mort », que nous présentons dans le livre, sont très éclairants, à ce sujet. Sachant que Lamartine l'écrit en 1836, et Victor Hugo en 1848 ! 
On constate, sans cesse, que ces poètes politiques, tous deux inscrits dans la tradition du romantisme progressiste, se différencient du romantisme plus conservateur qui viendra après. Eux ont une réelle volonté de changer les choses.»



Lamartine, le promoteur de la Révolution de 1848

Alphonse de Lamartine (1790- 1869), reçu à l'Académie française en 1830, fut très engagé politiquement. Son évolution, sa métamorphose politique, est révélatrice de ses valeurs humanistes. Cet immense poète, aristocrate bourguignon, qui fut garde-du-corps de Louis XVIII, finit ses jours en hobereaux républicain socialiste. Hugo, aussi, ira du monarchisme au radical socialisme.
On a tendance à oublier, en effet, que le romantique Lamartine, l'auteur du célèbre poème Le lac, fut député de 1833 à 1851, chef de l'opposition au gouvernement à partir de 1843. Donc, opposant à la Monarchie de Juillet. Il inaugura le(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires