Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’Histoire en Grèce après Thucydide : de Xénophon à Plutarque (3/3)

avec Olivier Picard, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Olivier Picard, historien helléniste, membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres, poursuit -et termine- sa série sur la transmission du savoir historique en Grèce antique. Après l’enquête d’Hérodote et l’histoire de Thucydide, proches chronologiquement mais différentes dans l’esprit, les historiens grecs, héritiers respectueux de leurs prédécesseurs, furent des novateurs. L’aventure de l’histoire, après les deux créations, fondatrices, du V° siècle avant notre ère, témoigne des ambitions historiques nouvelles et de leurs transmissions dans les mondes grec et romain. Quels furent les successeurs de Thucydide ? Comment le genre historique évolua-t-il ?


Bookmark and Share



D'emblée, Olivier Picard précise : « Il y a plusieurs successeurs de Thucydide. Comme pour Hérodote en son temps, le succès de Thucydide est considérable. Malheureusement il ne conduit son récit que jusqu'en 411, une dizaine d'années avant sa mort. Pourquoi s'est-t-il arrêté au milieu d'une phrase? Impossible de répondre. C'est Xénophon qui, en reprenant le récit inachevé de Thucydide, raconte la fin de la guerre du Péloponnèse. Xénophon, dont nous possédons l'œuvre au complet, va jusqu'à la fin de l'hégémonie spartiate en 362, pratiquement jusqu'à l'avènement de Philippe de Macédoine. Mais c'est un hasard. Le grand historien de Philippe de Macédoine, c'est Théopompe -dont les œuvres sont perdues. Lui aussi a écrit une suite à Thucydide, comme d'autres d'ailleurs. Mais l'évènement le plus intéressant au IV° siècle, c'est l'apparition d'une tentative d'Histoire universelle avec Ephore et Diodore de Sicile. »


L'Histoire universelle des Grecs : Ephore de Kimé


Quelques fragments épars subsistent, seulement, de l'œuvre de cet orateur et historien grec du IV° siècle, originaire de Kimé, une petite cité d'Asie Mineure. Auprès d'Isocrate, il se forma à la rhétorique. Les liens entre la rhétorique et l'histoire, comme ceux entre la philosophie et l'histoire, étaient nombreux dans la Grèce antique, surtout à partir du IV° siècle. Les grands orateurs enseignaient leur art à partir des textes historiques.

Ephore devint historien à Athènes -tant il est vrai que, malgré la défaite de 404, il faisait bon vivre dans cette ville, centre intellectuel du monde.

La naissance des grandes bibliothèques permit à Ephore de se lancer dans une entreprise extraordinaire : la rédaction de la première Histoire universelle (trente livres).
Il observa une nette différence entre le mythe, récit invérifiable, et l'épopée. Il s'arrêta après la Guerre de Troie. Il commença par un épisode pourtant largement mythique, documenté par une reconstruction ultérieure : le retour des Héraclides ( les petits-fils d'Héraclès) dans le Péloponnèse. Ce retour fut identifié, par les Anciens, par l'installation des Doriens. Événement historique(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires