Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Séance solennelle de rentrée 2011 de l’Académie des sciences morales et politiques

Discours de Jean Baechler, Remise des prix par Marianne Bastid-Bruguière, Discours "Culture et diplomatie" par Xavier Darcos
Retransmission de l’intégralité de la séance de rentrée solennelle 2011 de l’Académie des sciences morales et politiques. Vous pourrez écouter, dans l’ordre et successivement, le président Jean Baechler évoquer les travaux de l’Académie durant l’année 2011 ; Marianne Bastid-Bruguière, lire le palmarès des prix et Xavier Darcos, Secrétaire perpétuel, prononcer son discours sur le thème "Culture et diplomatie".


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : COU583
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/cou583.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 15 novembre 2011

Le lundi 14 novembre, l’Académie des sciences morales et politiques, effectuait sa rentrée solennelle 2011. Le président pour l’année, le sociologue Jean Baechler, a ouvert cette séance, en présence de ses confrères de l’Académie, et d’un public d’autant plus nombreux et attentif qu’il était, en partie, composé des lauréats des prix 2011 décernés par les diverses commissions ou fondations de l’Académie des sciences morales et politiques.

Comme il est de tradition, le Président a commencé par dresser le bilan de l’année écoulée sous son égide. Jean Baechler le fait, à sa manière, en précisant notament la différence entre un club et une académie. ..."Notre académie n’est à coup sûr pas un centre de recherche, car elle ne forme pas un corps de spécialistes attaché à l’exploration de questions distinctes et constitué en relai dans un réseau de centres voués à la même entreprise. Se pourrait-il qu’elle soit un club ? Le club est un produit du XIXe siècle pour l’essentiel, qui se réclame d’une filiation distincte et se propose une finalité différente. Alors que les académies sont des avatars modernes des universités médiévales, les clubs sont plutôt les avatars contemporains des salons modernes. Ils créent un espace social homogène, où se rencontrent des gens du même monde, qui ont plaisir et intérêt à se rencontrer, pour deviser agréablement, échanger des idées, nouer des relations, former des coteries, alimenter le snobisme… Notre compagnie ne répond pas à cette définition du club, car elle ne pratique pas l’art de la conversation comme son liant essentiel, mais bien plutôt celui de la discussion, qui ne se confond pas avec celui de l’argumentation entre chercheurs. S’ils ne conversent ni n’argumentent, de quoi discutent les académiciens et quelle peut bien-être l’utilité de leurs discussions ? J’aimerais apporter des éléments de réponse, en prenant appui sur ce qui s’est fait cette année et en essayant d’en tirer des enseignements en forme de justification. Un premier constat est l’étonnante diversité des intérêts et des compétences réunis...
- Lire la suite sur le site de l’Académie www.asmp.fr

Puis, Marianne-Bastid Bruguière, vice-présidente pour 2011 et qui sera présidente pour l’année 2012, a lu le palmarès des nombreux prix que l’Académie récompense chaque année. Elle le fait dans l’esprit de celui des Conventionnels lorsqu’ils créèrent l’Institut de France : "Suivre... les travaux scientifiques et littéraires qui auront pour objet l’lutilité générale et la gloire de la République" (8 brumaine an IV) Cette mission de reconnaître les talents et d’honorer les vertus civiques que lui assigna le législateur, l’Académie des sciences morales et politiques l’a assumée grâce à la générosité des personnes qui lui ont fait confiance, en créant en son sein, par dons et legs, des Fondations abritées. On en compte 124 à ce jour. La plus ancienne, la Fondation Félix de Beaujour, a été créée en 1834.

Ecoutez le palmarès des Grands Prix (Fondation Culturelle franco-taïwannaise, Edouart Bonnefous, Zerilli-Mraimo, Olivier Lecerf, Charles Aubert-Droit, Choucri Cardahi, Francis Durieux, Charles-Aubert-Histoire, Madeline Maurain-Portemer, Louis Cros, et la Ligue contre la violence routière). D’autres prix et médailles sont également décernés.

Pour terminer, Xavier Darcos, prononce ici son premier discours de rentrée solennelle de l’Académie dont il est Secrétaire perpétuel depuis 2011. Il a choisi le thème des relations entre Culture et Diplomatie. ... "Si j’ai choisi d’intituler mon propos « Culture et diplomatie », ce n’est pas dans l’idée de prononcer une énième allocution sur la diplomatie culturelle de la France, son histoire, sa vie, son œuvre. Mon projet est de montrer que le rapprochement entre les notions de culture et de diplomatie ne se limite pas à ce qu’on appelle « l’action culturelle extérieure », mais qu’il pose la question de la nature même de la diplomatie dans notre monde. À quoi servira-t-il de donner une vague couleur culturelle à notre action diplomatique ou une vague couleur diplomatique à notre action culturelle, à quoi servira-t-il de juxtaposer artificiellement la culture et la diplomatie, si nous ne sommes plus capable de placer – que dis-je ? – de replacer la culture au cœur même de la diplomatie ?... "

Lire l’intégralité des discours sur le site de l’Académie www.asmp.fr






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires