Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

"Musique que me veux-tu ?" par Gilles Cantagrel : Buxtehude

L’autre prodige allemand, par Gilles Cantagrel, correspondant de l’Académie des beaux-arts

A Lübeck, Dietrich Buxtehude (vers 1637- 1707), était un musicien organiste, le plus célèbre de son temps, doué d’une grande culture, et pourtant ses oeuvres sont longtemps restées inconnues. Gilles Cantagrel, correspondant de l’Académie des beaux-arts, vous fait découvrir ce prodige allemand.


Bookmark and Share

Longtemps, Buxtehude n’a été connu que des seuls organistes. En effet, ce musicien avait été lui-même organiste, à la fin du XVIIe siècle, et même reconnu comme le plus admirable, le plus célèbre de son temps. Et il avait bien entendu composé pour son instrument. On venait de loin à Lübeck où il exerçait, pour le rencontrer, l’écouter, travailler avec lui. Et parmi tous ceux qui sont venus l’écouter, il y a le jeune Jean-Sébastien Bach. Voici donc comment les choses se sont passées.

- Dans les années 1860-1870, un grand musicologue allemand, Philipp Spitta, a entrepris une étude approfondie sur Jean-Sébastien Bach, sa vie et son œuvre. La toute première du genre, à laquelle on se réfère encore aujourd’hui. Travail considérable et de longue haleine. Abordant les années de jeunesse du musicien, Spitta a bien sûr trouvé trace de ce voyage que le jeune Bach de vingt ans avait fait pour rencontrer le vieux maître. Et il lui a donc fallu aller y voir de plus près, pour savoir qui était ce grand compositeur si célèbre et si complètement oublié depuis. Ce faisant, il a découvert ses œuvres pour orgue. Étant organiste lui-même, il les a étudiées de très près, s’est pris de passion pour ces pages, et n’a eu de cesse de les faire publier. De ce fait, il a révélé au monde musical le nom de Buxtehude, et son oeuvre pour orgue, que l’on a commencé à jouer de toutes parts. Enthousiasme général. Le même Spitta a fait connaître les œuvres pour orgue de Buxtehude à son ami Brahms, qui en a été ébloui et lui a rendu hommage dans le dernier mouvement de sa quatrième symphonie. Peu à peu, jusqu’à nos jours, les études se sont succédé, et la haute figure de Buxtehude est apparue au firmament de la musique européenne dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

Dans ce mouvement, on a peu à peu découvert tout le reste de la production musicale de ce magnifique compositeur. Buxtehude appartient à peu près à la même génération que Purcell en Angleterre, Charpentier en France ou Corelli en Italie. C'est-à-dire en tout cas, à cette constellation de musiciens actifs à la fin du XVIIe siècle, au beau milieu de cette période historique que les esthéticiens nomment aujourd’hui le « baroque », et qui vont exprimer un moment très particulier et très intense de la sensibilité.


musique 2 : Cantate Gen Himmel, fin


On pense que Buxtehude est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires