Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Vins de Bordeaux et de Bourgogne : leur histoire ? aussi essentielle que leur géographie !

Point de vue d’un connaisseur : Jean- Robert Pitte, de l’Académie des sciences morales et politiques : Bordeaux Bourgogne, les passions rivales

Jean-Robert Pitte, président de la Société de Géographie et fin connaisseur de l’histoire du vin, publie Bordeaux Bourgogne, les passions rivales . Pour éclairer l’opposition de deux civilisations, deux façons de sentir, deux ambitions rivales de produire les meilleurs vins du monde, il retrace l’histoire culturelle et économique de ces deux vignobles d’exception. Sans minimiser le rôle des environnements dans lesquels naissent ces vins, n’y aurait-il pas -selon une formule provocatrice- « plus d’histoire que de géographie dans une bouteille de vin » ? Le terroir physique, pour essentiel qu’il soit, ne serait-il qu’une des nombreuses composantes qui participent à la naissance des grands vins ?


Bookmark and Share

« Quoi de commun en effet, entre ce Bourguignon, rustique et tout en rondeur, et ce Bordelais, grand bourgeois raffiné, sinon leur commune passion pour l'excellence? se demande Jean-Robert Pitte, avant de poursuivre : « Pour espérer ressouder la fracture entre le bordeaux et le bourgogne, et la dépasser un jour, il faut en comprendre les origines et donc mobiliser toute l'histoire culturelle et économique des deux vignobles et des sociétés qui les exploitent, mais aussi et surtout de leurs clientèles, « accessoirement » des aspects naturels de leur terroir.  Utiliser ici l'adverbe « accessoirement » peut ressembler à une provocation à l'égard des vignerons, mais aussi des professionnels qui les entourent. »


L'une des principales divergences entre les vignobles concerne la destination du vin

Jean-Robert Pitte précise qu'il a poussé le paradoxe à l'extrême en citant dans son livre, et en semblant la cautionner, la fameuse formule de Jean Kressmann selon laquelle « il y a plus d'histoire que de géographie dans une bouteille ».

« En fait, dit-il, il y a beaucoup de géographie dans une bouteille ; surtout pour le bon vin, le vin de terroir qui ressemble à l'endroit d'où il vient. Bordeaux et bourgogne  font partie des vins géographiques ; mais il ne faut pas négliger qu'ils sont faits, aussi, pour être bus, pour plaire aux clients! C'est là que la culture et l'économie entrent en ligne de compte et façonnent les grands vins! Le vin est porteur de culture, de méthodes techniques, de rêves, de représentations ; et çà, c'est l'histoire des hommes ! C'est l'histoire des vignerons, des propriétaires, mais surtout l'histoire du goût des amateurs de tel ou tel vin !»

Le champagne, entre terroir et goût...

Le champagne est un exemple type de ce lien entre terroir et clientèle.
Le vin effervescent fut fabriqué d'abord pour répondre au goût anglais et en fonction de méthodes anglaises beaucoup plus que de méthodes liées à la Champagne elle-même. La région champenoise, au début du XVII° siècle, ne fournissait qu'un vin blanc(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires