Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le mutualisme, une alternative à la banque capitaliste ?

Jean-Louis Chambon reçoit Daniel Bachet et Philippe Naszalyi pour évoquer leur ouvrage L’autre finance

Les deux auteurs, Daniel Bachet, Professeur de sociologie et chercheur, Directeur du Département Entreprise (CESTA) et Philippe Naszalyi, Professeur Associé à l’Université d’Evry et Directeur de la Revue des Sciences de Gestion, concèdent que l’existence des banques est incontournable ; la question qu’ils posent est celle de savoir de quelle banque nos sociétés ont vraiment besoin. Les deux auteurs s’entretiennent avec Jean-Louis Chambon autour de l’idée qu’une "autre finance" est possible...


Bookmark and Share

Existe-t-il une alternative à la banque capitaliste? Pour Daniel Bachet et Philippe Naszalyi, la réponse est oui, et leur recherche porte sur ce qu’ils appellent « l’autre finance ».
Ils trouvent dans l’exemple du mutualisme et des banques coopératives, par leur proximité et leur finalité qui n’est pas exclusivement le profit, des éléments de réponse. Ainsi de telles banques peuvent-elles prétendre dans une logique de finance solidaire, rendre possible des initiatives économiques à forte utilité sociale et contribuant au développement durable et local.


Ces institutions nées sur le modèle du mouvement des caisses Raiffeisen ont conservé l’esprit qui les a fait naître, c’est-à-dire la solidarité dans l’économie sociale. Leur grande difficulté d’hier comme aujourd’hui reste de concilier cet idéal avec le quotidien. Elles montrent dans ces logiques des faiblesses à travers les expériences concrètes réalisées en France et dans le monde : micro-crédit et micro-finance, dont le prix Nobel Muhammad Yunus est le créateur, sont encore loin d’avoir démontré leur pleine efficacité.




Mais une part d’utopie n’est-elle pas nécessaire pour imaginer une banque des pauvres comme une « autre finance », solidaire ?
Sans doute. Mais rien n’est perdu, rappelle, Philippe Naszalyi, en un clin d’œil, à la manière d’un entomologiste pour le règne animal « …la solidarité est un fait d’une importance capitale dans les sciences naturelles puisqu’elle caractérise la vie… ». Par exemple, l’association entre les figuiers et leur pollinisateur a depuis longtemps été étudiée comme un modèle classique de mutualisme spécifique et obligatoire de pollinisation, impliquant très généralement une espèce de pollinisateur à une espèce de figuier.

Il n’y a donc pas réellement de vie sans mutualisme !
Autant d’espoir pour « l’autre finance ».


Une thèse peu libérale mais qui s’appuie sur des idées qui devraient aider à vivre mieux, ce qui n’est pas le moindre des défis pour les prochaines décennies.


Jean-Louis CHAMBON
Président du Prix(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires