Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le potiron : de l’Amérique précolombienne à Halloween

Histoire et gastronomie, la chronique de Jean Vitaux

Grâce à Jean Vitaux, auteur du Dictionnaire du Gastronome, découvrez que le potiron est bien plus qu’une simple lanterne d’Halloween... ! Etes-vous favorable ou opposé à cette fête en France ? Il importe au moins d’en connaître l’origine et l’histoire. Quant aux recettes à base de potiron, elles se déclinent sous différentes formes. Mais ce légume à la couleur et aux formes particulières a mis du temps à être considéré comme il se doit !


Bookmark and Share

Le potiron est une des nombreuses courges que l'Amérique nous a léguées. Parmi la grande famille des cucurbitacées, seuls le concombre, le cornichon et le melon sont originaires de l'ancien monde. Toutes les autres espèces proviennent du nouveau monde, comme l'ont montré les études archéologiques et génétiques. La culture traditionnelle des anciens mexicains associait dans le même espace, le maïs, les haricots et les courges. Ce système de culture traditionnel, encore utilisé en Oaxaca dans le Mexique central, fait pousser les haricots qui s'enroulent autour des pieds de maïs, tandis que les courges courent au sol, empêchant les mauvaises herbes de pousser et profitant de l'ombre du maïs. Ce système de culture permettait de nourrir les 40 millions de Mexicains avant la conquête espagnole. Il existait cinq espèces principales de courges en Amérique précolombienne : dont le potiron (Cucurbita maxima), originaire du Pérou et du nord du Chili et de l'Argentine, la citrouille (Cucurbita pepo) et la courge musquée (Cucurbita moschata) originaires de la Méso-Amérique.


Christophe Colomb les découvrit à Cuba le 3 décembre 1492. Ce sont comme pour le piment, les portugais qui diffusèrent dans le monde entier les courges. Ils les introduirent dans leurs colonies africaines, puis en Chine et au japon. Par le détroit d'Ormuz, elles conquirent également l'Empire Ottoman. L'introduction de la courge marron du Brésil par les portugais au Japon vers 1600 à Osaka marque encore nos tables : les agronomes japonais développèrent la courge rouge d'Hokkaido, qui est revenue sur nos tables sous le nom de Potimarron ou courge à goût de châtaigne depuis une trentaine d'années : c'est un bel exemple de mondialisation à double sens.


Les courges ont une place importante dans l'imaginaire amérindien : il existe de nombreuses poteries maya au Mexique et mohica et chimu au Pérou qui représentent des courges et des potirons. Leur symbolique paraît liée aux cultes de la fécondité et aux cérémonies funéraires. En Europe, comme le potiron est arrivé au XVI° siècle, elle a peu marqué les mythes : seule exception, la citrouille de Cendrillon dans « Les Contes » de Charles Perrault parus en 1697, transformée en carrosse par la bonne fée.


Le potiron a depuis la Renaissance été cultivée dans les jardins potagers du monde entier. Oliviers de Serres dans son « Théâtre(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires