Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

André Chamson par sa fille Frédérique Hébrard

avec François-Pierre Nizery

Hommage est rendu à l’écrivain André Chamson de l’Académie française, par sa fille, l’écrivain Fréderique Hébrard et François-Pierre Nizery. Tous deux évoquent l’héritage littéraire et intellectuel laissé par André Chamson.


Bookmark and Share


D’ascendance protestante, André Chamson (1900-1983) grandit dans ses Cévennes natales. Après des études secondaire au lycée d’Alès, puis à Montpellier, il se fit un temps gardien d’alpage, par amour de la montagne, avant de réussir le concours de l’école des Chartes en 1920 et d’être nommé archiviste[aléographe. Au cours de ses années d’étude à la Sorbonne, il fonda le groupe des « Vorticistes », dominé par l’esprit de liberté et de curiosité.


Il fut aussi un remarquable romancier à qui l'on doit entre autres :

- Le Puits des Miracles
- Roux le bandit
- Les hommes de la route
- Le crime des justes
- Le chiffre de nos jours
- La superbe
- La Tour de Constance
- Les Taillons ou la terreur blanche




Hommage lui est rendu dans cette émission, en compagnie de Frédérique Hébrard, auteur de l'ouvrage Le Harem, grand prix du roman de l'Académie française, fille d'André Chamson, et de François-Pierre Nizery, auteur du livre Le minéral et la fleur paru chez Bernard Gilson Editeur.

Avec eux, sont évoqués l'œuvre de mémoire, le chemin de la vie et l'héritage d'André Chamson, avant de partir à la découverte d'une grande démarche très actuelle : placer la liberté de conscience et la mémoire des hommes au cœur de la pensée moderne.


En savoir plus sur :

- André Chamson, immortel de l'Académie française
-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires