Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les cordonniers sont les plus mal chaussés

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost

La sagesse populaire recèle souvent de nombreux trésors insoupçonnés. Jean Pruvost, notre détective des mots, mène l’enquête pour savoir ce que cachent nos cordonniers aux godillots mal en point. Un proverbe de métier, bien sûr, avec un petit détour par Montaigne et par Cordoue ! Mais savez-vous quels sont les deux mots qui décrivaient le fabricant de chaussures ?


Bookmark and Share

Jouons à la devinette. Il s’agit d’un proverbe qui concerne un métier très ancien qui marche toujours… Le dernier mot de ce proverbe se dit élégamment pour mettre des lunettes sur son nez. Enfin, ce proverbe concerne une personne qui ne pense pas à elle alors qu’elle s’occupe des autres. Vous avez deviné ?
Un métier très ancien qui permet de mieux marcher, avec donc de bonnes chaussures, c’est évidemment le cordonnier. Et si nous pouvons chausser d’abord de beaux souliers, nous pouvons aussi chausser des lunettes. « Chausser » est d’ailleurs un verbe très ancien, il vient directement du latin « calceare », lui-même construit sur « calceus », « soulier ». Et comme d’aucuns l’ont constaté aussi depuis très longtemps, le cordonnier n’est pas toujours effectivement le mieux chaussé. En d’autres termes, comme le dit élégamment le Nouveau Littré « ceux qui ont les choses en main négligent de s’en servir, d’en tirer parti ».

Ce proverbe fait en réalité partie de ceux qui concernent les métiers. Ils ne manquent d’ailleurs ni de charme, ni de morale, ces proverbes de métier. Ainsi, « Qui ne donne pas de métier à son fils lui donne le métier de voleur ». Voilà un proverbe tout droit tiré du Talmud. Ou encore repris dans le Dictionnaire des Proverbes, de M. Maloux, chez Larousse, « Qui se mêle du métier d’autrui trait sa vache dans un panier », version ancienne de la morale de la Fable de Florian : « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées ». Tout comme ce proverbe persan qui rappelle qu’« un cordonnier expatrié écarte de lui la misère mais un bon roi hors de son royaume est exposé à mourir de faim ».

En fait, le proverbe « les cordonniers sont les plus mal chaussés », est tiré d’une réflexion de Montaigne, sans doute à partir d’un cliché qui était déjà répandu mais qu’il a contribué à installer. Dans le livre I des Essais, le sage Montaigne déclare en effet que(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires