Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Nouvelle-Zélande, terre légendaire, pour le rugby des All Blacks et pour les Maoris

Journaliste à "l’Equipe", Richard Escot présente Rugby Land, voyages au pays du ballon ovale

La Nouvelle-Zélande des mythiques Flèches noires accueille la coupe du monde de rugby, du 9 septembre au 23 octobre 2011. Comme un retour aux sources, 24 ans après l’organisation de la première coupe du monde au pays du rugby, dont les habitants sont profondément attachés à ce sport venu d’Angleterre à la fin du XIXe siècle.


Bookmark and Share

«Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage...» Richard Escot, responsable des pages rugby à L'Equipe, a lui aussi fait un ou plutôt de beaux voyages. Son livre est en effet le fruit de nombreux séjours, effectués entre 1989 et 2007. Il passe en revue les mythes et légendes de cet archipel que les Maoris ont baptisé le «pays au long nuage blanc».


Ce sont les ancêtres des Maoris qui les premiers peuplèrent la Nouvelle-Zélande, vers le Xe siècle de notre ère. Ils venaient des îles Fidji-Tonga-Samoa voisines. Les premiers colons européens arrivèrent au XIXe siècle ; ils avaient été précédés par l'Ecossais James Cook à la fin du XVIIIe.



Le traité de Waïtangi


L’histoire des Maoris, dès lors, est celle d’une dépossession. Leur sort n’est pas sans évoquer celui des « Peaux-Rouges » d’Amérique du Nord. La diffusion d’armes à feu dans les tribus favorisa les guerres internes (les Musket Wars), qui décimèrent les Maoris, sans oublier l'impact des maladies importées d’Europe. Le 5 février 1840, plusieurs centaines de chefs de tribus signèrent le traité de Waïtangi avec le représentant de Sa Majesté la reine Victoria. Par ce traité, la Grande-Bretagne annexait la Nouvelle-Zélande et, partant, imposait sa souveraineté.


La société coloniale qui se mit en place petit à petit, à bien des égards exemplaire sur le plan social (droit de vote des femmes dès 1893, législation sociale avancée, etc.), laissait de côté les Maoris. Au mitan des années 1970 cependant, un tribunal de Waïtangi vit le jour, afin de réparer, dans la mesure du possible, les fautes commises par le passé à l'encontre des Maoris – comme le fera en 2008, à sa manière, l’Australie, quand le Parlement présenta ses excuses aux Aborigènes, au nom de l’Etat australien.



Des joueurs au panthéon néo-zélandais


Les Maoris étaient de valeureux guerriers, ils sont aussi d'excellents rugbymen. Car au fond que seraient les All Blacks sans les joueurs(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires